Gallimard jeunesse

La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos

Édition : Gallimard jeunesse
Genre : Fantasy
Pagination : 519
Prix : 18€

Quatrième de couverture

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Avis

Il y a environ un an, j’ai sorti Les fiancés de l’hiver de ma PAL là où il se terrait depuis quelques années, je dirais. Je l’ai lu avec un grand plaisir sans me laisser un souvenir impérissable. Puis, Little Zommbie a proposé une lecture commune des deux tomes en attendant la sortie du troisième en juin. Ni une, ni deux, j’ai sauté sur l’occasion de le relire et quelle idée merveilleuse. J’ai redécouvert Les fiancés de l’hiver comme si c’était ma première lecture et je l’ai savouré.

Ophélie est une jeune Animiste qui se voit marier à un homme du Pôle dont elle ne sait rien. Son fiancé, Thorn du clan des Dragons est aussi élancé et froid qu’elle est timide et discrète. Du jour au lendemain, Ophélie quitte Anima pour se retrouver propulser dans une société de faux semblant et de manipulation.

Avec La Passe-Miroir, Christelle Dabos crée un univers immense où les continents se sont dissous en arche. Dans ce premier tome, nous n’en découvrons que deux, Anima qu’on explore assez peu et le Pôle où Ophélie va commencer sa nouvelle vie. Chaque arche est dirigé par un Esprit de famille qui n’est que le premier ancêtre de chaque être vivant sur les arches. C’est l’Esprit de famille qui donne ses pouvoirs à ses héritiers, chacun ayant un don particulier. Par exemple, Ophélie est une liseuse, elle peut remonter l’histoire des objets et aussi une passe-miroir, un don assez rare qui lui permet de passer à travers les miroirs pour aller d’un endroit à l’autre.

Rien que cette base de l’univers de l’autrice est d’une richesse sans fin, entre la géographie de ce nouveau monde et l’histoire de ces différentes populations. A travers les yeux d’Ophélie, on entr’aperçoit des morceaux qui ne fait qu’accentuer cette envie d’en savoir encore plus au delà de l’intrigue.

Peu d’actions dans ce premier tome, mais pas un seul moment où le lecteur pourrait s’ennuyer tellement Christelle Dabos nous entraîne sur les pas d’Ophélie dans des intrigues politiques et des complots familiales. La richesse et la complexité des personnages embrouillent nos sens et comme notre héroïne nous ne savons plus à qui nous devons nous confier.

Ophélie est une jeune femme introvertie qui a toujours eu le nez dans son musée et a refusé plusieurs prétendants. Ce petit bout de femme a tout de même son caractère et ne se laisse pas si facilement faire. L’observer affronter Thorn pendant ces cinq cents pages est un délice tellement ce couple est atypique. Aucun n’est enchanté par l’arrangement décidé par leurs familles. De plus, Thorn n’est pas des plus loquaces pourtant on constate assez vite qu’il est dans une position professionnelle forte malgré ses origines douteuses et le nombre d’ennemis qu’il compte. Ce duo est plutôt inhabituel et les prévisions quant à leur avenir reste flou tout au long du roman.

Christelle Dabos a un style très poétique, on rentre d’emblée dans son imaginaire foisonnant. On voyage dans des décors dignes des films de Miyazaki où se côtoie île flottante, paysages glaciales et illusions d’éternels étés. Et dans cette société de mensonge où chacun veut sa part de gâteau, Ophélie tente de survivre en restant elle-même.

Les fiancés de l’hiver se confirme comme un coup de cœur que je pourrais relire à l’infini tant le roman est immersif. Une relecture dont je me suis délectée avec un plaisir non dissimulé.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver – Christelle Dabos »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s