Tonkam

Spirale – Junji Ito

Titre VO : Uzumaki
Édition : Tonkam
Genre : Seinen, Horeur
Volume : 1 (terminé)
Prix : 29.99€

Quatrième de couverture

De prime abord, Kurouzu ressemble à une banale petite ville de campagne. Mais, au-delà des apparences moroses, existe un mal profond, terrible et indicible qui plane au-dessus des habitants. Une pression hypnotique, un malaise poisseux qui corrompent les cœurs, les âmes et les esprits de victimes impuissantes.

Avis

Junji Ito est un auteur de mangas qui est passé maître dans l’horreur et il m’étais totalement inconnu. C’est en visionnant la vidéo de Lemon June au sujet de Spirale que j’ai découvert ce manga et son auteur. Par un heureux hasard, la bibliothèque avait l’édition intégrale et même si ce n’était pas ce manga que j’étais venue chercher, je me suis laissée tenter.

Dans la ville de Kurouzu il se passe des choses étranges. Cette petite ville en bord de mer d’apparence tranquille vit Kirie, une lycéenne qui sort avec Shuichi, un adolescent d’un autre lycée, mais qui vit aussi à Kurouzu. Ce dernier sent poindre quelque chose de mauvais et lui demande même de fuir avec lui. Mais, la jeune fille décide de passer outre, ne croyant pas les suspicions de son petit-ami.

A travers les yeux de Kirie, nous allons découvrir les prémices de l’horreur dans plusieurs petits chapitres où se succèdent obsessions et psychoses autour des spirales. Cela commence par le père de Shuichi qui collectionne tout objet ressemblant ou se parant de spirale, l’emportant dans une névrose funeste. Et ce n’est que le début…

Autant vous dire que les chapitres se suivent, mais ne se ressemblent pas. Au fil des pages, on entre de plus en plus dans le cauchemar de la spirale. Seule, Kirie est le pilier de notre raison, assistant à toutes ces étrangetés (le mot est faible) sans aucun contrôle, ni explications là-dessus. Nous ne pouvons nous empêcher de tourner les pages, malgré cette atmosphère glauque et malsaine.

Junji Ito ne ménage pas les habitants de Kurouzu. Entre transformations répugnantes et folies meurtrières, il nous hypnose grâce à des dessins terriblement détaillés. Nous sommes happés par la manga comme la population par les spirales ne se rendant pas compte qu’elle courre à sa perte.

A de nombreux moments, j’ai dû lever les yeux de mal lecture car certaines scènes versent carrément dans le gore. Pourtant j’y suis retournée, voulant à tout prix connaître la logique à cette histoire improbable.
Spirale est un manga où l’horreur est maîtresse des lieux, les pires sentiments vous sont dévoilés suite à cette obsession pour les spirales, vous tentez de fuir, mais invariablement, vous revenez vers cette forme qui vous submerge.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Spirale – Junji Ito »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s