Milady

Fangirl – Rainbow Rowell

Titre VO : Fangirl
Édition : Milady
Genre : Contemporain, Young-adult
Pagination : 505
Prix : 16.90€

Quatrième de couverture

Cath est fan de Simon Snow.
Okay, le monde entier est fan de Simon Snow…Mais pour Cath, être une fan résume sa vie – et elle est plutôt douée pour ça. Wren, sa sœur jumelle, et elle se complaisaient dans la découverte de la saga Simon Snow quand elles étaient jeunes. Quelque part, c’est ce qui les a aidé à surmonter la fuite de leur mère.
Lire. Relire. Traîner sur les forums sur Simon Snow, écrire des fanfictions dans l’univers de Simon Snow, se déguiser en personnages pour les avant-premières de films.
La soeur de Cath s’est peu à peu éloignée du fandom, mais Cath ne peut pas s’en passer. Elle n’en éprouve pas l’envie.

Maintenant qu’elles sont à l’université, Wren a annoncé à Cath qu’elle ne voulait pas qu’elles partagent une chambre. Cath est seule, complètement en dehors de sa bulle de confort. Elle partage son quotidien entre une colocataire hargneuse qui sort malgré tout avec un mec charmant et toujours collé à ses bottes, son professeur d’écriture inventée qui pense que les fanfictions annoncent la fin du monde civilisé, et un camarade de classe au physique alléchant qui a la passion des mots…
Mais elle ne peut s’empêcher de s’inquiéter à propos de son père, aimant et fragile, qui n’a jamais vraiment été seul.

Pour Cath, la question est : va-t-elle réussir à s’habituer à cette nouvelle vie ?
Peut-elle le faire sans que Wren lui tienne la main ? Est-elle prête à vivre sa propre vie ? Écrire ses propres histoires ?
Et veut-elle vraiment grandir si c’est synonyme d’abandonner Simon Snow ?

Avis

Malgré des avis divergents, je souhaitais lire Fangirl avant d’entamer Carry on. Je sais qu’ils peuvent se lire séparément, mais j’avais envie de connaître un peu le contexte. Je pense que mes à priori ne m’ont pas aidée à aimer ce roman…

Cath et sa jumelle, Wren entament leur première année à l’université, mais Wren a décidé qu’elle vivrait avec une autre colocataire que Cath. Cette dernière a du mal à digérer la pilule, étant une jeune nerd, plutôt introverti, toujours dans l’ombre de sa sœur. Sa seule source de plaisir Simon Snow et les fanfictions qu’elle écrit.

Autant le dire tout de suite, je suis ressortie assez mitigée de ma lecture.
Tout d’abord, j’ai trouvé la narration d’une mollesse. On suit l’évolution de Cath qui se retrouve séparer de sa sœur contre son gré, qui la voit s’éloigner et qui doit faire face aux problèmes des filles de son âges. On n’est pas dans une intrigue des plus mouvementée, ce qui en soi ne me dérange pas, Rainbow Rowell a une jolie plume, certaines passages sont vraiment intéressants et ont fait battre mon petit cœur. Cependant la fin m’a laissé sur ma faim, elle est ouverte ce qui n’est pas gênant, mais je la trouve précipiter.

De plus, cela démarrait assez mal, j’avais un vrai problème avec Cath qui passait son temps à se plaindre sans vraiment faire quoique ce soit pour changer les choses. Elle se laissait marcher sur les pieds par les autres, tout en restant solitaire, coincée avec ses fanfictions. Fort heureusement, cette nouvelle vie à l’université, sa colocataire, Reagan et son meilleur ami, Levi vont l’aider à sortir de sa coquille et voir les choses autrement. A ce moment, j’ai commencé à l’apprécier et à avoir de la peine pour elle.

Des deux sœurs, elle est la seule à vraiment se soucier de leur père qui a un comportement assez borderline. Je l’ai trouvé attendrissant, c’est un père créatif et aimant qui a dû s’occuper de ses deux filles seul. Elle n’hésite pas à mettre ses cours de côté et revenir chez lui pour l’aider à remonter la pente. Pendant ce temps Wren passe son temps à se biturer. J’avoue que mon antipathie était passé sur Wren, jusqu’à la fin, je n’ai pas réussi à lui trouver quoique ce soit d’attachant.

Si on continue sur la voie de la franchise, j’ai sauté certains passages extraits des aventures de Simon Snow et des fanfictions. Je trouve qu’ils cassaient le peu de rythme qu’il y avait et que cela n’avait aucune utilité au roman. J’ai fini par avoir peur de lire Carry on pour dire.

En résumé, Fangirl ne restera pas une lecture mémorable pour moi. C’est mignon, cela se lit, mais c’est bien trop long pour l’intrigue qu’on nous sert.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Fangirl – Rainbow Rowell »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s