Harper Collins

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages – Maggie Leffler

Titre VO : The secrets of flight
Édition : Harper Collins
Genre : Historique
Pagination : 353
Prix : 17.90€

Quatrième de couverture

A 87 ans, Mary Browning sent que le temps est venu pour elle de raconter son histoire et les secrets qu’elle garde enfouis depuis de si longues années. En fait, depuis le jour où un parachutiste est tombé dans le jardin de ses parents, faisant éclore son rêve : devenir aviatrice. Cette passion, Mary l’a vécue intensément, à chaque seconde de sa vie. Mais, en retour, elle a payé le prix fort, allant jusqu’à renier ses origines juives et sa famille pour suivre son destin. A qui confier et transmettre le récit de ce qui fut à la fois son feu sacré et sa grande faute ? La réponse arrive en la personne d’une très jeune fille. En elle, Mary croit retrouver les traits de Sarah, sa sœur adorée qu’elle a dû abandonner. Un signe du destin qui marque le début d’une amitié aussi belle qu’improbable, faite de confidences et de récits extraordinaires jusqu’à l’émouvante révélation finale…

Avis

En ce moment, je me laisse pas mal emportée par les avis de Bettie Rose Books et grâce à Netgalley je ne suis pas déçue.

Mary Browning est une octogénaire, solitaire et mystérieuse qui participe à un groupe d’écriture. Depuis quelques temps, elle a envie de raconter son histoire, mais ne sait comment le faire jusqu’à sa rencontre avec Elyse, une adolescente qui rêve de devenir écrivain. A travers, Mary va se souvenir de Sarah, sa sœur ainée qui lui ressemble temps et découvrir une amie précieuse.

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages est une récit touchant et poétique sur les rêves, les origines et l’amour. Un récit transgénérationnel, entre passé et présent où se mêle la vie de Mary et celle d’Elyse.
Dans ce récit Maggie Leffler rend hommage à un secret bien gardé, les femmes pilotes pendant la seconde guerre mondiale. Mary est l’une de ses anciennes, elle qui a toujours rêvé de voler depuis qu’un pilote s’est posé dans son jardin, va braver les opinions contraires et les défaitistes pour vivre son rêve.

Elle rend honneur aux femmes en général et à ce droit de réaliser ses rêves sans restriction. A travers la vie d’Elyse, Mary découvre qu’en fin de compte peu de choses ont changé entre les deux époques. L’adolescente rêve d’être écrivain, de partager ses histoires, mais est peu soutenue par ses parents qui pensent qu’elle devrait se consacrer à un vrai métier pour son avenir. Leurs récits se croisant, les deux femmes apprennent l’une de l’autre et s’attachent l’une à l’autre.

Le lecteur ne peut qu’être émue par cette octogénaire qui a beaucoup vécu et cette adolescente qui a tant à vivre.
Mary est une femme qui a eu la chance de vivre son envie de voler, mais a aussi beaucoup souffert. Elle a du faire des choix difficiles au nom de l’amour et des rêves, qu’elle regrette parfois, mais auxquels elle ne peut rien changer.
Elyse, quant à elle, voit sa vie bouleverser au cours roman. Seule dans ses envies d’écriture, elle voit ses parents se déchirer et sa vie de déliter petit à petit sans aucun contrôle dessus.

La vieille dame qui avait vécu dans les nuages est un beau roman qui touchera le lecteur par son humanité et sa profondeur. Mary et Elyse sont des personnages attachants, séparés par des années et réunies par le présent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s