Black moon·Hachette

The Graces, tome 1 – Laure Eve

Titre VO : The Graces
Édition : Hachette, Black moon
Genre : Fantastique
Pagination : 408
Prix : 18€

Quatrième de couverture

Comme tout le monde, River Page est fascinée par les Grace, frère et sœurs. Comme tout le monde, elle est persuadée qu’ils ont la magie dans le sang. Et, comme tout le monde, elle brûle d’envie de devenir leur amie.

Elle se rapproche de Summer, la benjamine, et tombe sous le charme du ravissant Fenrin, l’aîné. Mais, au grand désespoir de River, la magie ne résout pas tout les problèmes…

Avis

J’ai vu le roman passé sur le fil d’actualité de BettieRose Books, j’avoue qu’il m’a grandement intrigué et je n’ai pas été déçue.

« River Page » est comme tous les adolescents de son lycée, elle est fascinée par les Graces, les jumeaux, Fenrin et Thalia et leur petite sœur, Summer. La famille Graces inspirent l’admiration et la peur à la population. River est attirée par eux comme un papillon vers la lumière, au risque de se brûler les ailes.

The Graces est un roman à la première personne, choix narratif qui n’est pas anodin au fur et à mesure que nous avançons dans le roman. Nous suivons l’histoire à travers les yeux de River, une adolescente solitaire et secrète. Dès les premières pages, nous rentrons dans le vif du sujet, River nous parle des trois enfants Graces qui sont dans son lycée. Avec un petit côté obsessionnel, elle nous pousse vers eux, attiré par leur beauté et leur magie. Des rumeurs courent sur les Graces, mais une retient surtout l’attention de River, les Graces seraient des sorciers, dans le genre Wiccan et River pense que la magie peut la réparer.

Découpé entre deux parties, le roman nous entraîne sur les pas de la sorcellerie, mais surtout sur ceux du mensonge. Bien que River finisse par avoir une place privilégier au sein des Graces, les enfants restent assez mystérieux sur leur vie. Summer est la plus extravertie et si elle laisse entrevoir quelques révélations, ces dernières n’entraînent que plus de questions. Quant à Fenrin et Thalia, ils sont aussi opposés qu’ils sont jumeaux. Fenrin enchaîne les conquêtes, n’empêchant pas River de tomber sous son charme et d’être attiré par lui. C’est lui qui dévoile quelques informations sur Thalia et sa relation avec Marcus. Ce dernier est un élève de leur lycée traité en paria dont les rumeurs disent qu’il harcèlerait Thalia. Cette dernière est dévouée à sa famille et leur croyance.
En fin de compte, on observe que la magie autour des Graces est assez sombre, si on ne les voit pas pratiquer directement, plusieurs signes montrent un attachant à des pratiques fantastiques.

Le lecteur oscille tout au long de sa lecture entre la certitude et le doute. De nombreuses questions se posent sans réelle assurance d’avoir des réponses. De plus, River, nom qu’elle se donne elle-même au cours du roman, reste mystérieuse quant à sa vie passé. On sait assez peu de choses alors qu’elle est notre narratrice et est censée nous guider dans notre lecture. On découvre une famille décousue, à priori par sa faute, d’où ses tentatives pour se réparer, elle et sa famille. Finalement, le contexte reste bien flou pour le lecteur avançant à tâtons dans un roman de plus en plus sombre.

The Graces est une série en deux tomes prometteuse. Laure Eve a su jouer avec son lecteur, distillant des soupçons sur tous les personnages, ne sachant à qui faire confiance, même à notre narratrice, le lecteur tourne les pages jusqu’au twist qui va tout bouleverser.

Publicités

6 réflexions au sujet de « The Graces, tome 1 – Laure Eve »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s