Albin Michel

Autre-Monde, tome 2 : Malronce – Maxime Chattam

Édition: Albin Michel
Genre : Fantastique, jeunesse
Pagination : 407
Prix : 20.30€

Quatrième de couverture

Imaginez un monde où la nature a repris le pouvoir, où les adultes sont redevenus sauvages et les enfants se sont assemblés en bandes pour survivre, où chaque promenade est une expédition, chaque jour passé, un exploit. Un monde recouvert par un océan de forêts, peuplé de créatures fabuleuses, traversé de courants étranges, d’énergies nouvelles. Un monde nouveau où trois adolescents tentent de déjouer les pièges d’une mystérieuse reine, acharnée à leur perte : Malronce. Oubliez tout ce que vous savez… pénétrez dans Autre-Monde.

Avis

Si le premier tome, L’alliance des trois était plutôt une introduction à l’histoire de Matt, Tobias et Ambre, ce deuxième tome amène son lot de péripéties malgré quelques facilités.

Nous retrouvons les trois compères dans leur quête vers le Sud. En plus des Cyniks et du Raupéroden, la reine Malronce a fait son apparition sur le terrain des ennemies qui veulent Matt. Le trio se dirige vers son royaume pour en savoir plus sur elle et la quête des Peaux engagés par les Cyniks.

Ce second tome est beaucoup plus rythmé que le précédent. Il faut dire que Matt, Tobias et Ambre sont en voyage vers le Sud et rencontrent pas mal d’amis et d’ennemies.
On découvre de nouveaux clans de Pans, avec leurs mœurs et leurs traditions. Certains d’ailleurs sont plutôt éloignés des enfants que nous connaissons.
Ce tome est propice aux péripéties et retournement de situation, mais n’attendez pas de grande révélation. En fin de compte, la fin apporte plus de questions qu’elle n’en résout.

Au fil des pages, on voit Matt, Tobias et Ambre essayés de garder leur part d’innocence dans ce monde qui a bien changé. Ils ont peur de devenir adultes et d’être des Cyniks, mai en même temps, la réalité de leur existence les oblige à être plus mature.
Si Maxime Chattam opère quelques facilités, peut-être dû au côté jeunesse, il malmène ces personnages, exposant leurs faiblesses, les forçant à donner beaucoup d’eux mêmes.

Dans le premier tome, on comprenait bien vite que la Terre avait passé le cap du ras le bol et s’était retournée contre les hommes. Dans le second, s’ajoute à un côté écologique, des notions de religion et de politique car les Pans qui ont survécu, se sont formés en société avec sa hiérarchie et ses règles, parfois même sa religion. Maxime Chattam pose des questions intéressantes à travers les yeux de ses trois héros.

C’est toujours intéressant dans rentrer dans ce nouvel univers crée par Maxime Chattam. Je continue à découvrir l’auteur dans un autre genre, ça me plaît et ça me perturbe en même temps. Si je ne suis peut-être pas autant emballée que d’autres, je souhaite connaître la suite des aventures de Matt, Tobias et Ambre, savoir ce que l’auteur va encore leur fait vivre, ce qu’il a prévu pour eux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s