Hugo roman·New romance

Confess – Colleen Hoover

Titre VO : Confess
Édition : Hugo roman, New romance
Genre : Romance
Pagination : 344
Prix : 17€

Quatrième de couverture

Auburn Reed a des plans très précis pour son avenir, et elle ne laissera personne se mettre sur son chemin. Lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. Cet artiste énigmatique semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser toutes ses barrières, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne pensait. Elle n’a qu’une solution : s’éloigner d’Owen au plus vite. Mais la dernière chose que souhaite Owen, c’est la perdre. Pour sauver leur relation, il devra tout confesser. Mais parfois, les mots peuvent être bien plus destructeur que la vérité…

Avis

Colleen Hoover est le genre d’auteur au don incomparable pour les romances, certes classiques, mais aux émotions uniques et fortes. Si Confess n’a pas été le coup de coeur qu’à pu être Maybe Someday, le livre n’a pas à rougir avec son histoire touchante et ses illustrations magnifiques.

Auburn a emménagé à Dallas pour des raisons plutôt obscur puisqu’elle y a rejoint son ex-belle famille. Un jour elle découvre la galère d’art d’Owen Gentry qui l’embauche pour la journée. Cette galerie bien particulière et son propriétaire vont attendrir la jeune femme. Pourtant Cette dernière ne peut pas se permettre de se relâcher. Et le passé rattrape nos deux personnages.

Dès le prologue Colleen Hoover donne le ton. On a l’impression qu’elle dit tout dans ces quelques pages et pourtant. On rencontre Auburn, loin de l’adolescente énamourée du prologue, on trouve une femme perdue et fatiguée. Lorsqu’elle rentre dans la galerie d’art d’Owen, elle ne sait pas qu’elle va découvrir un homme et un univers qui vont changer sa vie. On découvre assez vite qu’Auburn subit sa vie à Dallas pour être avec son ex-belle-mère et son ex-beau-frère. Autant dire que ces deux personnages méritent des claques à tour de bras. En revanche, j’avoue ne pas toujours avoir compris les choix d’Auburn qui aurait pu se faire aider plus facilement à mon avis.

Owen peint ses tableaux à partir de confessions anonymes déposés dans sa boite aux lettres. Là est toute la singularité du roman et sa beauté, Colleen Hoover a utilisé de vraies confessions ainsi que les peintures de l’artiste, Danny O’Connor aka DOC . Le tout donne une grande profondeur à l’histoire d’Owen.

Confess est une romance classique. Auburn et Owen sont deux personnages secrets au passé trouble. C’est la plume de Colleen Hoover qui met tout en place, qui crée un lien entre le lecteur et les personnages. Elle construit une vraie relation entre son roman et le lecteur qui est emporté dans le quotidien d’Auburn et Owen, donc forcément touché par leur histoire.

Les révélations d’Auburn sont comme des claques. On ne s’y attends pas. Cependant quand elles apparaissent elles expliquent beaucoup de chose et toutes les pièces du puzzle se mettent en place. Owen n’est pas en reste et on comprends que tout n’est pas dû au hasard.

Confess est une belle histoire d’amour entre deux personnages qui subissent leur vie jusqu’à leur rencontre et l’envie de tout bousculé. Les illustrations et les confessions qui parsèment le livre sont un point très positif rendant le livre-objet spécial.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s