Manga·Panini

Soul Keeper, tome 1 – Tsutomu Takahashi

Titre VO : Hito Hitori Futari
Édition : Panini Manga
Genre : Seinen, Fantastique
Volume : 3 (en cours)
Prix : 8.99€

Synopsis

Riyon est le fantôme d’une jeune fille indépendante et rebelle. Bien qu’elle soit sensée suivre des cours pour bonifier son âme en vue de sa prochaine réincarnation, elle préfère passer ses journées à jouer à Reversi. Afin de la ramener dans le droit chemin, le précepteur en chef de l’au-delà lui ordonne de descendre sur Terre et de devenir l’esprit protecteur d’une personne de son choix.
Sans le savoir, Riyon jette son dévolu sur le Premier ministre du Japon, un homme gravement malade, à qui il reste à peine plus de cinq cents jours à vivre…

Avis

Comme je n’ai jamais assez de nouvelles séries mangas, je me suis laissée tenter par Soul Keeper lors de la dernière Masse critique Babelio. J’ai bien fait car la série semble prometteuse et ne contient que huit tomes déjà parus au Japon.

Dans ce premier tome, nous découvrons une jeune fille du nom de Riyon qui vit dans le monde des fantômes où elle doit bonifier son âme avant d’être réincarnée ou de passer dans l’au delà. Le problème c’est que Riyon n’en fait qu’à sa tête et assiste rarement au cours. Le chef de l’au delà va donc l’envoyer sur Terre pour parfaire son apprentissage en devenant un esprit protecteur.
Au hasard, Riyon choisit le Premier ministre du Japon, Soichiro Kasuga, il ne lui reste que cinq cent quatorze jours à vivre au grand soulagement de la jeune fille, mais la tâche ne sera pas aussi facile qu’il n’y paraît.

Avec ce premier tome, Soul Keeper pose les bases de son intrigue. Le rythme est assez rapide et la rencontre entre Riyon et le Premier ministre permet au lecteur dans apprendre plus sur la situation de Riyon et celle de Soichiro. Ce dernier apparaît comme un homme anéanti et mal aimé alors que Riyon est plutôt indisciplinée et déterminée.
Malgré tout, on se rend vite compte que la mission de Riyon est plus gargantuesque que ce que l’on croyait car des globes noires envahissent les pensées de Soichiro l’entraînant vers la mort et le monde des ténèbres.

Tsutomu Takahashi nous offre un premier tome bien ficelé avec un intrigue intéressante mêlant politique et fantastique. Il y a une réflexion de fond sur le bien et le mal, le combat intérieur que nous avons tous avec nous même. Les personnages sont quelque peu survolés, mais on pardonnera le mangaka car ce n’est qu’un début qui ne demande qu’à être approfondie.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Soul Keeper, tome 1 – Tsutomu Takahashi »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s