Hugo roman·New romance

Maybe not – Colleen Hoover

Titre VO : Maybe not
Éditions : Hugo roman, collection New romance
Genre : Romance
Pagination : 146
Prix : 9.50€

Quatrième de couverture

Quand il a l’opportunité de s’installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante…
Mais peut-être pas.
Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l’intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son cœur et lui apprendre à aimer ?
Peut-être. Mais peut-être pas.

Avis

Maybe Someday avait été un réel coup de cœur, je regrettais presque de m’y être mise aussi tard. J’avais fermé le roman avec un goût de trop peu et une forte envie de continuer l’aventure au côté de Ridge et Sydney. Coup de chance Colleen Hoover a écrit Maybe not, un spin off sur Warren et Bridgette, personnages secondaires à la relation houleuse et drôle.

Tout commence bien avant l’arrivée de Sydney, Ridge et Warren vivent en colocation depuis un certain temps avec le frère de Ridget, Brennan. Ce dernier permet à une « amie » d’emménager avec eux vu qu’elle n’a plus de logement, c’est ainsi qu’arrive Bridgette. On comprends enfin le pourquoi du comment de son emménagement ainsi que le fonctionnement de leur couple plutôt original.

Maybe not est bien trop court! Il se lit très vite, on est emporté par la narration de Warren, ce personnage drôle et dynamique, un peu obsédé sur les bords qui se confronte au mur qu’est Bridgette à son arrivée dans l’appartement. Cette dernière apparaît un peu comme une cruche superficielle dans Maybe Someday et c’est avec un plaisir qu’on apprends à mieux la connaître et à découvrir son histoire trouble. J’ai trouvé un peu dommage de ne pas avoir eu son point de vue.

Assez vite se met en place un jeu de séduction entre les deux personnages. Partageant une même salle de bain, on se retrouve avec des scènes quelques peu embarrassantes pour l’un des deux, en plus des nombreux pièges et blagues qu’ils se réservent.
De plus, on découvre l’arrivée de Sydney et sa rencontre avec Warren d’un autre point de vue. Le comportement du jeune homme prend tout de suite tout son sens quand on connaît les précédents et quand on est dans sa tête.

Colleen Hoover offre un spin off prenant, dans un format trop court qui nous laisse en manque de ces personnages attachants.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Maybe not – Colleen Hoover »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s