Jungle·Michel Lafon

La trilogie du mal (BD), tome 1 : Le bourreau de Portland – Michel Montheillet & Maxime Chattam

Édition : Michel Lafon, collection Jungle
Genre : Thriller
Volume : 2 (en cours)
Prix : 12.95€


Synopsis 

Joshua Brolin a souvent été confronté à l’horreur.
Sa carrière de profiler a commencé ici avec l’affaire du « Bourreau de Portland », sa première grosse affaire… Celle qui lui a coûté le plus. Joshua Brolin y était jeune et inexpérimenté.
Il était trop impétueux pour ce tueur froid et méthodique et il allait le payer cher…
Découvrez comment la carrière de Joshua Brolin a commencé dans la police de Portland…D’après l’œuvre originale de Maxime Chattam.

Avis

Il faut savoir que j’ai eu un gros coup de cœur pour La Trilogie du Mal de Maxime Chattam. C’est cette trilogie qui m’a fait découvrir et aimer les thrillers. Alors quand j’ai vu qu’une adaptation BD était sorti sur le premier tome, j’ai essayé coûte que coûte de me la procurer.

Ce premier tome reprend la première partie de L’âme du mal, premier tome de la trilogie, ce qui m’a fait hurlé à la fin vu que j’avais pris tant de plaisir à me remettre dans l’histoire.
Si je me souviens dans les grandes lignes de l’histoire, je ne me rappelais pas de tous les détails donc le suivi de l’intrigue et l’apparence des personnages ne m’ont pas perturbé plus que ça. J‘avais même l’impression de redécouvrir l’histoire et comme une envie de relire les romans.
Les dessins sont très réalistes, même si les ombres sont trop accentuées à mon goût.

On retrouve donc avec plaisir l’inspecteur Joshua Brolin qui commence sa carrière dans la police de Portland. Malgré son âge, il dévoile tout son instinct et son talent de profiler, même si il lui manque encore de l’expérience.
On revoit une Juliette intelligente et dynamique, passionnée par ses études. J’avoue que je ne l’imaginais pas trop comme ça, mais elle m’a tout de même plu.
Cela fait plusieurs années que j’ai lu La trilogie du mal et pourtant je me suis mise dans cette BD comme si je n’avais jamais quitté les personnages.

Je me suis retrouvée happée dans l’intrigue de Maxime Chattam, encore une fois, et le coup de crayon de Michel Montheillet. Si je l’ai trouvé moins sombre et glauque que les romans, cette BD vaut quand même le détour que vous soyez fan ou nom de l’auteur.

Pour l’instant il n’y a que deux tomes, à priori, le tome 3 sortirai en octobre de cette année.

Publicités

Une réflexion au sujet de « La trilogie du mal (BD), tome 1 : Le bourreau de Portland – Michel Montheillet & Maxime Chattam »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s