Ototo

Magdala alchemist path, tome 2 – Isuna Hasekura & Aco Arisaka

Titre VO : Magdala de nemure 
Édition : Ototo
Genre : Seinen, fantastique
Volume : 4 (terminé)
Prix : 7.99€


Synopsis 

La vérité sur Fenesis éclate au grand jour… Mais dans quel but cette mystérieuse nonne aux oreilles de félin vient retrouver Kûsla durant la nuit ?
« Ceci est sans doute le résultat… des péchés commis par mes ancêtres ».
Le secret de la mort de Thomas découvert, Kûsla se retrouve confronté à un terrible dilemme… Quelle route doit-il suivre ? Sur qui peut-il compter pour atteindre enfin Magdala, la terre de ses rêves ?

Avis

Si le tome 1 de Magdala Alchemist Path était plutôt introductif, le tome 2 se veut plus rythmé en péripéties.

Le mystère autour de la mort de Thoman, le précédent alchimiste au poste de Kûsla et Weyland, s’éclaircit, mais ces derniers ne sont pas sortis d’affaire.
La seconde partie du roman est consacrée à une tout autre quête où nos deux alchimistes et Fenesis se sont engagés.

La première partie nous permet d’en savoir plus le passé de Fenesis et le réel pourquoi de sa présence auprès de Kûsla. C’est aussi sa véritable nature qui aide au dénouement de l’enquête sur la mort de Thomas, même si Kûsla commençait à avoir des pistes.
Cette partie voit son rythme s’accélérer et les actions sont nombreuses jusqu’au final qui retombe un peu comme un soufflé.

Dès la seconde partie, le rythme est redescendu, un autre problème se pose pour les deux alchimistes. Ils n’ont aucun moyen d’enrichir l’ordre des chevaliers, malheureusement c’est un peu pour ça qu’ils sont embauchés et protégés de l’Inquisition. Restreint financièrement, l’ordre ne les aide pas forcément à arriver à leur but. De plus il semblerait que les matières dont auraient besoin les deux alchimistes soient envoyés ailleurs. Une nouvelle aventure pointe le bout de son nez.

J’avoue que ce deuxième tome m’a parfois un peu perdu dans son intrigue, surtout la seconde. Le monde dans lequel vit Kûsla, Weyland et Fénésis est plus complexe qu’il n’y paraît. Tout se joue à coups de mensonges et de coups bas. Les deux alchimistes essaient de sortir leurs épingles du jeu pour ne pas avoir à finir sur le bûcher.

Si Weyland est encore moins présent que dans le premier tome, Kûsla et Fenesis ne font que se rapprocher. Fenesis reste assez naïve et innocente malgré son ancienne position d’esclave et la malédiction qui pèse sur ses épaules. Kûsla fait preuve d’altruisme envers elle en la prenant comme apprentie. Il veut la protéger et atteindre Magdala a ses côtés. Leurs échanges sont toujours aussi savoureux, un certain jeu du chat et de la souris saupoudré de bienveillance et de taquineries.

La série ne contient que quatre tomes, je la finirais avec plaisir car le dessin d’Arisaka est toujours agréable et l’intrigue que pose Hasekura me semble prometteuse.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Magdala alchemist path, tome 2 – Isuna Hasekura & Aco Arisaka »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s