Milady

Une Île – Tracey Garvis Graves

Titre VO : On The Island
Édition : Milady
Genre : Romance
Pagination :402
Prix : 8.20€

Quatrième de couverture
 
Anna Emerson n’hésite pas un instant lorsque les Callahan lui proposent de se rendre aux Maldives pour donner des cours à leur fils T.J., en rémission d’un cancer. Mais rien ne se passe comme prévu : le jet privé à bord duquel ils ont embarqué se crashe au beau milieu de l’océan Indien. Les voici naufragés sur une île déserte où ils vont devoir apprendre à survivre. Si l’adolescent rechute, rien ne pourra le sauver. Anna se sent malgré tout étrangement attirée par son compagnon d’infortune. Alors que chacun d’eux n’a plus que l’autre pour unique horizon, leur seule chance de s’en sortir est ce lien précieux qui ne cesse de grandir entre eux.

Avis

Une île est une romance exotique et fort sympathique que j’ai lu avec grand plaisir.

Anna Emerson est une professeur qui se fait embaucher par les Callahan pour remonter le niveau de leur fils T.J en remission d’un cancer. Les deux personnages doivent prendre l’avion ensemble direction les Maldives. Malheureusement leur pilote fait une crise cardiaque en plein vol et l’avion se crash dans l’océan.  Anna et T.J se retrouvent coincer sur une île et apprennent ensemble à survivre.

Tout d’abord, le plus du roman est l’alternance des points de vue. Comme je le dit à chaque fois, c’est une forme d’écriture que j’apprécie car elle rythme bien le roman et permet d’avoir une vue à 360° de l’intrigue.
Malgré une certaine longueur dans le roman, j’ai trouvé intéressant d’avoir un avant et après l’île. On voit la relation entre Anna et T.J évoluée. On les voit se débattre avec leur sentiment et leur différence d’âge (une dizaine d’année je crois).  L’auteur ne tombe pas dans la facilité et traîte leurs désirs avec justesse. Ni trop rapide et ni trop lent, Anna et T.J se dirigent vers une attirance mutuelle plutôt logique vu qu’ils sont que tous les deux sur cette île et que nous restons des êtres humains. Il faut savoir que T.J et Anna restent plusieurs années sur cette île et l’auteur opère des ellipses temporelles pas toujours clair.

Dans une seconde partie on découvre l’après de cette solitude, cette survie où ils n’ont dû compter que sur eux-mêmes. J’avoue que c’est ma partie préférée car si seul il n’y avait aucun jugement, en société leur relation n’est pas toujours vu d’un bon oeil.

Anna est une jeune femme en couple depuis longtemps, en attente d’un geste de son copain qu’elle finit par quitter avant de partir aux Maldives. Elle est pleine d’attention et de ressources. Toujours à l’écoute, elle se remet en question tout au long du roman pour ne pas peiner T.J, de peur du regard des autres.
De l’autre côté T.J est très matûre pour son âge. La maladie l’a isolé de beaucoup de gens. Il redécouvre la vie en rémission. Cette position l’a sûrement aidé sur l’île pour survivre. D’ailleurs il se trouve des talents de bricoleur.
Les deux personnages sont attachants à leur manière. Ils ne se jettent pas dans les bras l’un de l’autre, se posent beaucoup de question, ce qui rend leur relation profonde et mesurée.

Tracey Garvis Graves opère quelques facilités dans ce roman qui plutôt long et lent dans une première partie. Malgré tout, on ne lui en tient pas rigueur car la relation qu’elle expose dans une île est belle et douce. On prend le temps de connaître Anna et T.J, de découvrir et d’apprécier leur sentiment. Une bonne lecture pour l’été!
Publicités

3 réflexions au sujet de « Une Île – Tracey Garvis Graves »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s