Soleil

Book girl, tome 1 – Mizuki Nomura & Akira Hiyoshimaru

Titre VO : Bungaku Shôjo to Oishii Recipe
Édition : Soleil
Genre : Shojo, Romance
Volumes : 2 (terminé)
Prix : 6.99€

Synopsis

Tooko Amano est une jeune lycéenne d’apparence ordinaire. Pourtant elle cache un secret pour le moins surprenant Elle aime les livres de manière assez étrange, au point de les manger ! Elle lit et mange de tout, mais a une préférence pour les nouvelles écrites par son camarade Konoha Inoue ! bien qu’il souhaite rester anonyme, Tooko ne l’entend pas ainsi. Le début d’un travail commun d’écriture, et de nourriture !

Avis

Book girl faisait partie de mes envies de novembre dernier, le synopsis promettait une histoire originale avec un héroïne qui dévore les livres au sens littérale du terme. Malheureusement, le premier tome est décousu, sans réelle fil rouge et on ressort quelque peu déçu.

Konoha Inoue est un lycéen qui se retrouve embarqué dans le club de littérature du lycée après avoir découvert le secret de Tooko Amano, présidente et seule membre du club qui l’oblige donc à y participer. La jeune fille dévore littéralement les livres. Elle demande donc à Konoha, ancien écrivain sous pseudonyme, de lui écrire des petites nouvelles selon trois thèmes qu’elle lui impose.

Tout d’abord il faut savoir qu’à la base Book girl est une light novel de plusieurs tomes écrite par Mizuki Nomura. Elle a eu pas mal d’adaptations dont quatre en mangas. Les éditions Soleil a choisi d’éditer la version de l’éditeur japonais Kadokawa, publié en 2008 au Japon.

Cette série en deux tomes se découpe en cinq chapitres qui eux-mêmes sont découpés en deux parties. La première partie montre Konoha et Tooko au quotidien, – si je ne dis pas de bêtises, je crois qu’on est dans un souvenir de Konoha, de cette époque. Tooko donne donc trois thèmes à Konoha qui a une heure pour écrire. Pendant ce temps-là, la lycéenne mange un autre livre dont elle parle à Konoha en lui décrivant les goûts qu’elle découvre en mangeant les pages.
C’est dans la seconde partie de chapitre que nous en apprenons plus sur le livre qu’à manger Tooko. On a une sorte de petite pièce qui se joue sur quelques pages pour nous raconter l’histoire.

Au premier abord, le concept paraît original et ne nous empêche en rien d’apprendre à connaître Tooko et Konoha. Ce dernier est plutôt réservé et passe-partout. Il avait arrêté d’écrire suite à un drame survenue plus jeune alors qu’il avait beaucoup de succès. Tooko est une jeune fille dynamique et originale. Malheureusement, nous n’en savons pas plus de sa particularité, ni de son passé.

Si j’ai bien aimé les personnages, je regrette qu’il n’y ait pas d’intrigue qui se poursuive au fil des chapitres. J’ai eu l’impression de lire un premier tome décousu, sans réel but. Et donc pour le coup, je me tâte clairement à lire le dernier tome car je pense qu’il ne peux pas rattraper le manque du premier, ajouter que le dessin d’Akira Hiyoshimaru n’a rien de folichon et ne donne pas plus de consistance au manga.

Clairement, ces deux tomes sont censés être lu quand on connaît déjà un temps soit peu l’histoire original car Tooko et Konoha apparaissent comme des amis que nous retrouvons simplement dans une nouvelle histoire alors que foncièrement la France n’a jamais vu un mot de Bungaku shojo, l’œuvre originale.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Book girl, tome 1 – Mizuki Nomura & Akira Hiyoshimaru »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s