Dupuis

Zombillénium, tome 2 : Ressources humaines – Arthur De Pins

Édition : Dupuis
Genre : Humoristique
Volume : 3 (en cours)
Prix : 14.50€

Synopsis 

Tags sur les murs, avertissement du curé du coin : visiblement les esprits s’échauffent autour de Zombillénium. Quand on n’embauche que des morts (ou des sorcières !) dans une région où le taux de chômage est à 25%, il faut bien s’attendre à quelques frictions.
Si l’on ajoute à ça des visiteurs une miette pénibles et des employés qui, pour être morts, n’en aimeraient pas moins prendre des vacances, on comprend que ce n’est pas trop le moment de venir parler revendications salariales à Francis Von Bloodt.

Avis

Ce second tome opère un sacré bond par rapport au premier. On peut être un peu perturbé par ce changement qui paraît un peu brouillon. Malgré tout, on apprécie de retrouver l’humour noir et le coup de crayon d’Arthur de Pins.

Dans Ressources humaines, on suit deux intrigues qui finissent par se rejoindre. Les habitants aux alentours de Zombillénium ont quelques problèmes avec le parc qui n’embauche que des morts alors qu’eux traînent au chômage. De l’autre côté, une famille se dirigeant vers le parc, un mari soumis, une femme acerbe et un adolescent taciturne, croisent notre cher Aurélien, nouveau démon de son état.

D’un côté les habitants qui décident de kidnapper l’un des employés, de l’autre cette femme mystérieuse à l’adolescent obscur. Francis Von Bloodt ne sait plus où donner de la tête car dans son parc aussi c’est la débandade. Les morts ont décidé de faire grève.
Le point qui m’a paru un peu flou, c’est le statut du parc qui est censé rester discret par rapport à la provenance de ses employés alors que là, à priori, les habitants des alentours savent très bien à quoi ils ont à faire. J’ai pas trop compris à ce moment-là, mais c’est un petit bémol.
On retrouve avec plaisir les personnages qu’on a rencontré dans le premier tome et on en rencontre de nouveaux, parfois tellement stéréotypés que vous êtes obligés de verser votre petite larmichette de rire.

Bien sur, on reste un peu sur notre faim avec la fin du tome 1 et ce tome 2 ne va pas vous rassasier. En revanche, il sera délicieux à parcourir, Arthur de Pins est plein de ressources et d’imagination pour intégrer ses personnages hors du commun dans une société morose et tendu. Ils s’intègrent parfaitement dans une époque qui ne nous est pas inconnue.
Si ce second tome est plus noir que le précédent, il reste néanmoins drôle et pittoresque.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Zombillénium, tome 2 : Ressources humaines – Arthur De Pins »

  1. Je suis en train de chroniquer le 3ème et j'ai autant aimé que les deux premiers. C'est dingue comment l'auteur arrive à nous faire rire avec des événements vraiment affreux par moment xD

    Contente d'avoir cette BD en commun avec toi !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s