Michel Lafon

M le Mari – Marcela Iacub

Édition : Michel Lafon
Genre : Contemporain
Pagination : 220
Prix : 16.95€

Quatrième de couverture 

« Je crois qu’on s’est mariés un 2 juillet. J’étais tout en noir et le costume du futur époux était trop large. J’avais l’allure d’une veuve et lui d’un singe déguisé en humain. « Mais il est où, l’heureux élu ? », nous demanda le maire qui avait pris le fiancé pour mon jeune frère ou pour mon secrétaire. Pour se rattraper, il a fait un discours si spirituel que tout le monde a éclaté de rire. Qu’avait-il dit au juste ? Impossible de m’en souvenir. »

Avis

J’ai vu Marcela Iacub dans une émission d' »On n’est pas couché » où elle présentait son nouveau roman, M le mari. J’ai trouvé cette femme fascinante par ses propos et ses expériences. De prime abord, le roman avait l’air tentant, malheureusement je suis complètement passé à côté.

Une femme mariée depuis quelques années et malheureuse dans son couple, malgré un amour indéfectible, fini par soupçonnée son mari distant, d’être un tueur en série qui agit dans Paris.

M le mari est un roman très court qui enchaîne les événements et les réflexions. Marcela Iacub garde un rythme soutenu où dans la paranoïa de sa narratrice, on découvre une apprentie profileuse perspicace. Quand on croit que tout est déjà dit, un retournement pointe le bout de son nez pour nous faire croire le contraire. Du début à la fin le lecteur reste en suspend attendant le dénouement final et les réponses à ses questions.

Malgré toutes ces bonnes choses, je suis ressortie de ma lecture mi-figue, mi-raison. Le roman passe trop vie, en deux heures ma lecture était pliée et je suis restée sur ma faim.
Dès le départ on se rend bien compte que ce couple est un peu bancal. Rien que le jour de leur mariage ne présageait rien de bon. A travers cette femme intelligente et aimante, dont nous ne connaissons pas le nom, Marcela Iacub dénonce une mentalité encore bien présente dans notre société : le machisme des hommes face aux pouvoirs que peuvent acquérir les femmes.
La narratrice est une femme qui a réussi sa carrière de chercheuse et qui écrit des romans à succès. Alors que de l’autre côté son mari, universitaire, n’est pas reconnu par ses paires et n’arrive pas à finir ses romances qui n’intéressent aucun éditeur. Ce manque de reconnaissance a rendu son marie aigri et haineux envers elle. Au cours du roman, on peut voir que ce dernier n’a aucune admiration ou fierté envers sa femme. Elle est juste celle qui a réussi alors que lui non. C’est donc sa faute si leur couple bat de l’aile.

Cet aspect de l’histoire régit tout le roman. La narratrice voue un grand amour à son mari, elle se voile la face et si elle voit bien que son mari n’est pas heureux, elle n’imagine pas que c’est de ta faute. En même temps, est-ce vraiment de la sienne? Elle se pose cette question car dans une logique indiscutable elle sait bien que son mari n’est pas un génie. Quant à elle, c’est la passion de l’écriture qui l’anime, elle se définit elle-même comme névrosé, et dans l’ennui de la solitude elle décide d’en savoir plus sur les tueurs en série et surtout sur celui qui sévit. Étrangement ses observations la conduisent vers son mari.

L’intrigue est prenante. Marcela Iacub déroule le fil des pensées de la narratrice qui paraissent parfois décousues et en même temps sensées. A travers elle et son mari, l’auteur critique le mariage, l’amour qui rend aveugle et les hommes aliènent les femmes pour se sentier en phase avec leur égo. Si je partage certaines idées de Marcela Iacub, M le mari m’a laissé de glace, trop court je n’ai pas réussi à m’y ancrer pour vraiment pouvoir l’apprécier.
Publicités

4 réflexions au sujet de « M le Mari – Marcela Iacub »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s