Hugo roman·New romance

Archer’s voice – Mia Sheridan

titre VO : Archer’s voice
Édition : Hugo roman, collection New romance
Genre : Romance érotique
Pagination : 394
Prix : 17€

Quatrième de couverture 

Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix.
Archer’s voice parle de la rencontre d’une femme dont la mémoire reste bloquée sur une nuit d’horreur et d’un homme pour qui l’amour est la clé de sa liberté. C’est l’histoire d’un homme silencieux qui vit avec une blessure terrible et de la femme qui va l’aider à retrouver sa voix.
C’est une histoire de souffrance, de destin, et du pouvoir de l’amour. Un roman poignant et captivant. Un héros sensuel et émouvant. Une héroïne blessée.

Avis

Archer’s voice est mon second coup de cœur de ce début d’année, heureusement que je ne me suis pas arrêtée à la couverture.

Bree Prescott fuit sa ville natale pour atterrir dans un village au bord d’un lac dans le Maine. Là-bas, elle essaie de retrouver un semblant de paix, loin d’un passé traumatisant et de cauchemars incessants.
Dès son arrivée, elle tombe sur Archer Hale, le paria de la ville. Homme discret et solitaire, Bree va découvrir en Archer, une grande souffrance, mais surtout un homme au cœur pur.

Petits bémols : la couverture ne sert pas du tout le roman, mais bon comme nous ne sommes pas que des lecteurs superficiels, on appréciera la belle histoire d’Archer et Bree pour son contenu et non sa forme.
J’ai remarqué quelques fautes d’orthographes, de typographies et de traductions au cours de la lecture qui peuvent être un peu gênantes.

Hormis mes bémols, autant le dire tout de suite je suis tombée amoureuse d’Archer. J’ai un cœur d’artichaut et Archer sort totalement du lot des hommes viriles, manipulateurs et parfaits des romances. Bon, on va pas se mentir, il est magnifique de ce que nous en dit Bree, il est intelligent, il lit (mon Dieu il lit!) et il a un cœur en guimauve qu’on aimerait croquer.
De l’autre côté Bree n’est pas en reste. Malgré un passé récent traumatisant, elle essaie de se reconstruire loin de tout ce qu’elle a connu. Pleine d’entrain et extravertie, elle s’intègre plutôt bien dans sa nouvelle vie.
Archer, de par son mutisme, lui donnera un peu de fil a retordre, mais de fil en aiguille, les deux protagonistes vont trouver un rythme sur lequel danser.
Leur histoire est douce et attachante. Elle évolue tranquillement, d’une amitié timide à un amour passionné. Archer qui ne sait plus ce qu’est l’amour, qui ne connaît que la solitude, trouve en Bree une porte ouverte vers un nouveau monde. Bree, quant à elle, saura trouver une sécurité dans les bras de cet homme tranquille.

Au delà de l’amour qui soulève toutes les montagnes, Archer’s voice pointe le jugement des autres et la confiance en soi. Archer ne peut arriver à avancer que si lui même décide de sortir de sa zone de confort, Bree n’est qu’un tremplin pour l’aider à s’élancer. Ils ont besoin l’un de l’autre, mais ils ont surtout besoin d’avoir confiance en eux, ce que manque Archer. Toujours reclus, il n’a rien connu à part sa maison et son oncle qui l’a élevé ; au côté de Bree, il découvre l’amitié, l’amour, comme un enfant ou un adolescent qui découvre la vie. Ces passages sont captivants, ils nous tiennent en haleine, ce jeu timide puis plus effronté au fil des pages.

Toute la beauté d’Archer’s voice réside dans la facilité qu’à Mia Sheridan a retransmettre les doutes, les peurs, mais aussi l’amour que partage Archer et Bree. Elle arrive à mélanger cela dans une romance touchante et fraiche. Sans être grande connaisseuse de romance, j’avoue que l’auteur m’a sorti des sentiers battus avec ces personnages presque à contre courant. Ils sont terriblement humains et leur histoire nous prend au tripes. Sans tomber dans le pathos, elle arrive à nous montrer les forces et les faiblesses, comment ils avancent et passent de nouvelles étapes en se soutenant.

Je crois que je pourrais en parler pendant des heures car Archer’s voice est clairement un coup de cœur, malgré quelques défauts de formes. Mia Sheridan m’a emporté au côté d’Archer et Bree dans leur romance simple et poignante. J’ai même eu un sursaut où j’ai cru la maudire.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Archer’s voice – Mia Sheridan »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s