Milady

Comme si c’était toi – Mahiri McFarlane

Titre VO : Here’s looking at you
Édition : Milady
Genre : Contemporain
Pagination : 539
Prix : 18.20€

Quatrième de couverture 

Au lycée, Anna était grosse, laide et terriblement mal dans sa peau. À trente ans, l’époque où elle était le souffre-douleur de son bahut, et de James en particulier, lui semble déjà loin : elle est belle, elle a un boulot de rêve, et la vie lui sourit. Mais le destin nous réserve parfois d’étranges surprises, et l’homme qui lui a infligé la pire humiliation de sa vie refait surface. Contre toute attente, James est devenu prévenant, drôle, spirituel… et il n’est pas insensible au charme de la ravissante jeune femme avec laquelle il organise une exposition. Il n’a pas reconnu en elle celle dont tout le monde se moquait dix ans plus tôt. Profondément troublée par ces retrouvailles inattendues, Anna est prête à tout pour ne pas retomber amoureuse de son amour de jeunesse…

Avis

J’ai lu Comme si c’était toi il y a un petit moment, l’été dernier je crois. J’avais adoré Parce que c’était nous du même auteur, une romance simple et douce. Comme si c’était toi est dans la même veine, certes banal, mais très bien pour se détendre.

Anna est une ancienne « grosse ». Traumatisée par les moqueries de son adolescence, c’est aujourd’hui une magnifique jeune femme à qui la vie sourit. Pensant avoir fait fi du passé, elle se retrouve à organiser une exposition avec James, son amour de jeunesse et surtout son persécuteur. Ce dernier ne reconnaît pas en Anna, la fille rondelette qu’il a brimé.

Comme si c’était toi est un roman contemporain anodin avec des personnages attachants. Mahiri McFarlane prend le temps de présenter ses personnages. D’un côté, nous avons Anna, une splendide jeune femme qui enchaîne les rencontres online désastreuses. De l’autre, James, plutôt bel homme, en rupture avec sa femme, ennuyé par son boulot. La rencontre se fait attendre, mais on appréhende la réaction de James lorsqu’il verra Anna, sauf que celui-ci ne la reconnaît même pas et se permet quelques remarques douteuses sur la jeune femme. J’avoue que j’aurais été vexée de me dire que personne ne me reconnaît. C’est lors d’une réunion d’ancien élève qu’Anna revoit James. Pendant cette réunion, Anna se rend compte que tout le monde a changé, pourtant elle reconnaît chacun de ceux qui se sont moqués d’elle à l’époque. En revanche personne ne fait le rapprochement entre la jolie femme qu’ils ont devant eux et le bouc émissaire de l’époque.
C’est sur cette soirée au goût amer que les deux protagonistes finissent par se retrouver dans une réunion professionnel pour un projet commun. Les échanges sont électriques. Anna a retrouvé le James de l’époque, imbu de lui-même et moqueur. James, lui, voit une femme coincée et caractérielle.

Le roman joue sur ces échanges entre James et Anna qui vont évoluer au gré de leurs rencontres et leurs affinités. Pensant avoir fait fi du passer, Anna garde tout de même le secret sur son identité pendant une bonne partie du roman. Avec justesse, Mahiri McFarlane montre à quel point les blessures du passé, surtout celle de l’adolescence peuvent être difficile à guérir. Malgré les années et la revanche qu’Anna a pris sur son corps, elle ne se voit pas comme la magnifique jeune femme qu’elle est.
James, quant à lui, n’est plus l’adolescent arrogant. Aujourd’hui il fait face à la mort de son couple, à un boulot qui l’agace et une vie lassante. C’est un homme un peu perdu qu’Anna rencontre.

Personnellement je n’attendais pas grand chose de ce roman hormis qu’il soit aussi bien que Parce que c’était nous. Je n’ai pas été déçue. L’histoire est différente, même si elle n’est pas originale, elle est drôle et attendrissante. Les personnages sont sympathiques et la romance ne dégouline pas par tous les portes du papier. Les choses se mettent en place petit à petit jusqu’au retournement de situation. Avec Comme si c’était toi, on est plus proche de la rivière tranquille que du torrent bouillonnant et c’est très bien comme ça.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Comme si c’était toi – Mahiri McFarlane »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s