Kana

Five, tome 1 – Shiori Furukawa

Titre VO : Five
Édition : Kana
Genre : Shojo, romance
Volumes : 15 (terminé)
Prix : 6.85€

Quatrième de couverture 

Depuis sa plus tendre enfance, Hina est ballottée de ville en ville par ses parents, elle n’aspire donc qu’à une chose : goûter enfin aux joies de la vie d’une élève ordinaire.
Le rêve semble devenir réalité lorsqu’elle intègre son lycée définitif… mais vire au cauchemar lorsqu’elle découvre qu’elle est la seule fille d’une classe de surdoués ! Et pire que tout : les Five, les élèves les plus intelligents mais les moins disciplinés de sa classe, décident de la prendre sous leur aile… Il y a Toshi, Takui, Nao, Jun et Kojirô…
La petite bande emmenée par Toshi, le bad boy au sourire ravageur et au look d’enfer, perturbera la jeune fille mais c’est d’emblée que les Five l’accueille comme un vent de fraîcheur dans leur univers par trop masculin…
Hina va devoir se faire sa place dans ce monde viril dont elle découvre à la fois les inconvénients et les charmes…
Mais loin d’être une idiote et pourvue d’un caractère bien trempé, Hina est prête à relever le défi !

Avis

Cela fait un moment que je l’ai lu puisque c’était une de mes premières lectures en 2015, mais je vais essayer de vous faire une chronique la plus claire et concise possible.

Hina est une lycéenne qui a eu une vie de nomade à cause de du travail de son père. Après plusieurs déménagements, elle se pose enfin dans un lycée et espère pouvoir avoir une vie normale. La rentrée commence bien lorsqu’elle se rend compte qu’en intégrant la classe spéciale A+, elle se retrouve qu’avec des garçons. C’est au grand plaisir de ces derniers qui ont enfin une fille dans leur classe de surdoués.
Hina est tout de suite prise par les « Five », un groupe de cinq garçons aussi beaux qu’intelligent et forcément populaires.

Alors à la base, je ne me serais jamais tournée vers Five parce que je n’aime pas le dessin. Je le trouve trop brouillon et simpliste. En réalité, on m’a offert le tome 8 (excellente idée pour commencer une série) et je me suis procurée les sept premiers (oui, oui je suis pleine de bonne volonté). Même si les dessins ne sont pas à mon goût, j’avoue que ce premier tome m’a bien plu. 
J’ai retrouvé ce petit truc de Host club en fait avec ces cinq garçons tous différents et uniques qui se prennent d’amour pour Hina. Et elle, de l’autre côté, timide et réservée qui essaie de comprendre le fonctionnement de l’amitié, n’ayant jamais eu beaucoup d’amis.

Bien sur comme tout shojo qui se respecte, une petite romance s’installe entre l’un des « Five », Toshi et Hina. On ne sait pas trop pourquoi, mais Toshi est tout de suite attiré par Hina. Malheureusement ce comportement attire les foudres de son harem qui voit Hina d’un mauvais oeil. De plus Toshi est un brin coureur de jupons et ne fait pas forcément le premier pas vers Hina.
Les deux protagonistes se tournent autour sans trop vraiment se lancer.

Un premier tome plutôt sympathique (dans mon souvenir). Malgré des dessins moyens, on m’a fortement conseillé cette série et comme j’ai les sept prochains tomes autant me faire plaisir.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s