Albin Michel·Wiz

Automne – Jan Henrik Nielsen

Titre VO : Hosten
Édition : Albin Michel, Wiz
Genre : Post-apocalyptique, Jeunesse
Pagination : 330
Prix : 15.90€

Quatrième de couverture 
La Grande Catastrophe a anéanti le monde. Depuis six ans, les plantes, les animaux puis les hommes sont tombés malades. La terre est devenue un endroit toxique et ses habitants vivent reclus, avec des réserves de nourritures. Même l’eau est rare. Deux sœurs, Fride et son aînée, Nanna, habitent dans un bunker sur une toute petite île avec leur père. À la faveur de circonstances exceptionnelles – leur père tombe malade – les filles sont obligées de sortir pour trouver des médicaments. Commence alors un long périple à pied dans un paysage désolé : les rencontres, les peurs, la joie surprenante de voir ce monde qu’elles ne connaissent plus, les rendent plus fortes, avec au bout, l’espoir d’une nouvelle vie…

Avis

Je suis tombée en amour pour la couverture d’Automne, j’imaginais un monde dévasté où deux petites filles erraient. Si j’ai été satisfaite de ce côté-là, j’avoue que je m’attendais à une histoire plus palpitante.

Nanna et Fride sont deux petites filles, de douze et six ans qui vivent dans un bunker avec leur père suite à la Grande Catastrophe parvenue il y a six ans. Si Nanna se souvient du monde d’autrefois, Fride, elle, ne l’a jamais connu. Leur père leur interdit formellement de mettre le nez dehors à cause de la maladie qui a tué une grande partie de la population. La curiosité l’emportant sur le reste, Nanna et Fride se décident à sortir pour prouver à leur père qu’il n’y a plus rien à craindre. Passé ce moment d’euphorie, elles sont obligées de partir à la ville pour trouver les médicaments qui pourraient guérir leur père.

A la lecture de la quatrième soit on se dit que tout est dit, soit on part à l’aventure avec ces deux fillettes pour découvrir ce qu’ait devenu notre monde. J‘étais pleine de bonne volonté lorsque je l’ai commencé. Chaudement conseillé par Pomme’s book, je croyais qu’Automne allait me sortir de mon ennui livresque…
Tout au long de ma lecture, j’y croyais, je trouvais l’histoire intrigante. L’idée de suivre deux filles qui ne connaissent rien ou plus rien de ce qui existent aujourd’hui m’a convaincu. Malheureusement j’ai attendu jusqu’à la fin ce moment qui m’emporterait.Nanna et Fride ne voient pas cette aventure de la même façon. Si pour Nanna se joue les souvenirs et la nostalgie du monde qu’elle a connu ; Fride découvre une nouvelle vie et un nouvel environnement avec émerveillement.
Du haut de ses douze ans, Nanna prend en main son destin et celui de Fride. Elle avance doucement dans cette ville qu’elle a tant connu, mais qu’elle ne reconnaît pas. Elle essaie de prendre les bonnes décisions pour faire plaisir à sa sœur et sauver son père.
Fride nous enchante par sa candeur. Avide de découvrir le monde, elle ne voit que le bon côté de la vie.

On découvre avec Nanna et Fride, une ville vide, peut-être encore peuplé, elles ne le savent pas. Le chemin nous paraît extrêmement long sur ces petites jambes. Jan Henrik Nielsen a choisi un style jeunesse pour sa narration ce qui correspond aux deux fillettes. Il peut perturber sur le moment, mais il permet de mieux s’identifier aux héroïnes.
Il faut lire Automne avec notre âme d’enfant, notre innocence et notre naïveté pour ressentir ce qu’elles ressentent.
Publicités

2 réflexions au sujet de « Automne – Jan Henrik Nielsen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s