La Martinière

Irrésistible alchimie, tome 2 : Irrésistible attraction – Simone Elkeles

Titre VO : Perfect Chemistry, book 2 : Rules of Attraction
Édition : La Martinière
Genre : Romance, Young-adult
Pagination : 409
Prix : 14,90€

Quatrième de couverture 

Pour échapper à la police de Mexico, Carlos Fuentes s’installe chez son frère Alex, qui s’est rangé des gangs dans le Colorado.
Kiara, une jeune lycéenne sage, un peu garçon manqué, lui sert de guide dans ce monde policé qu’il ne connaît pas. Carlos, poussé par ses habitudes de bad-boy, ne tarde pas à replonger ; et, pour éviter la prison, il doit suivre un stage de réinsertion et accepter de vivre chez le professeur Westford, père de la jeune fille, qui a déjà sorti son frère Alex de la galère. Malgré leurs différences, les deux adolescents apprennent à se connaître et s’attirent de plus en plus.
Mais Carlos, s’il veut vivre pleinement son amour pour Kiara, doit d’abord rompre une fois pour toutes avec la culture des gangs.

Avis

Deux ans après ma lecture d’Irrésistible alchimie, Walkyrie du forum Mort-Sûre a réussi à me faire sortir la suite qui prenait la poussière. Encore une fois Simone Elkeles arrive avec simplicité à nous entraîner dans une romance bateau, mais qui fonctionne à merveille.

Dans Irrésistible attraction nous rencontrons le petit frère d’Alex Fuentes, Carlos. Deux ans après la romance entre Alex et Brit, la famille Fuentes est partie au Mexique où Carlos a fini par se faire virer de l’usine où il travaillait. Il se fait vite enrôler par le gang des guerreros del barrio. Inquiète sa mère le renvoie aux États-Unis chez Alex. Carlos n’est pas des plus heureux de s’y retrouver, surtout que ce n’est pas pour retourner à Chicago où il a des cousins et des amis, mais dans le Colorado où il ne connaît personne.

Tout d’abord j’ai eu plaisir de retrouver Alex et Brittany même si c’est par petites vagues. Alex continue sur la voie qu’il s’est choisi, loin de la drogue et des gangs. Malheureusement ce n’est pas au goût de Carlos qui trouve que son frère s’est embourgeoisé et ramolli.
Pour continuer dans sa lancée de mécontentement, Carlos se retrouve dans un nouveau lycée huppée où un guide du nom de Kiara le suit à la trace pour ses premiers pas dans sa nouvelle vie.
Kiara est loin des filles que Carlos a pu côtoyer. C’est une jeune fille timide, qui porte des tee-shirts trop grand aux phrases ringardes et qui pratique toutes sortes de sport.
Autant vous dire tout de suite que Carlos passe le premier tiers du roman à se plaindre et à vouloir retourner au Mexique ou à Chicago. Il reste bloquer sur des stéréotypes sur les mexicains qui ne vivent que dans des bidonvilles et n’en sortent jamais. Il entretient ce cliché en jouant le bad-boy qui ne veut pas être quelqu’un d’autre qu’un petit dealer. Il se la joue cool et dragueur jusqu’au jour où on retrouve un pochon de drogue dans ce casier.
Carlos ne fait clairement confiance à personne, même pas à son frère qu’il traite comme un inconnu. Malheureusement après la découverte de la drogue dans son casier, il va devoir compter sur Alex et sur la famille de Kiara pour s’en sortir.

J’ai eu beaucoup de mal avec Carlos au début. Il ne donne pas l’impression de vouloir s’en sortir. On dirait qu’il se complait dans ce rôle de mauvais garçon qui ne réussira jamais sa vie et restera toujours un pauvre mexicain ignoré de tous. Il y a des moments où j’avais juste envie de le secouer un peu.
Heureusement petit à petit il va s’ouvrir au côté de Kiara. Malgré son apparente banalité, Kiara sort du lot de ce que connaît Carlos. Elle est certes timide, mais droite dans ses baskets et n’hésite pas à faire ce qui lui plaît.
Inconsciemment les deux protagonistes sont attirés l’un vers l’autre. Ils se cherchent et se repoussent comme un jeu du chat et de la souris.

Une nouvelle fois Simone Elkeles arrive avec brio à jouer avec nos cœurs de midinettes. Comme le premier, Irresistible attraction est écrit à deux voix qui nous permet d’appréhender le roman en entier.
L’écriture est fluide et les pages se tournent à une vitesse folle.

En résumé, une suite à la hauteur du premier tome, Irrésistible attraction nous enchante par sa simplicité et  son innocence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s