Ototo

Sword art online Progressive, tome 1 – Reki Kawahara & Kiseki Himura

Titre VO : Sword art online Progressive
Édition : Ototo
Genre : Seinen, fantastique
Volume : 3 (en cours)
Prix : 6.99€

Synopsis 

Tout comme dix mille autres joueurs, Asuna Yûki est piégée dans la forteresse d’Aincrad au cœur du monde virtuel de Sword Art Online. Complètement inexpérimentée, elle éprouve des difficultés à s’adapter à ce nouvel univers, mais très vite sa volonté farouche de survie la pousse à combattre en première ligne. Elle y rencontre Kirito, un mystérieux joueur solo bien résolu à terminer le jeu. Suivez Asuna et Kirito dans leur conquête de l’Aincrad, étage par étage.

Avis

En début d’année, les français ont pu découvrir l’excellente light-novel, Sword art Online. Suite à son succès au Japon, il a été adapté en animé, manga et jeu-vidéo. Une série éponyme est déjà sortie en France et compte deux tomes, la série est terminé. Une autre faisant suite compte trois tomes et sont aussi sortie chez Ototo. Au mois de juin ce dernier nous faisait découvrir le point de vue d’Asuna dans Sword Art Online Progressive.

Ce premier tome nous fait découvrir une jeune Asuna, studieuse et loin des MMORPG et les compétences de guerrière que l’on peut lui voir attribuer dans l’arc Aincrad. Plutôt fataliste dans les premières pages, sa rencontre avec Kirito va changer sa vision de l’avenir dans le jeu et son optimisme. On retrouve un Kirito, moins solitaire, plus drôle et plus enclin à faire équipe.
Au départ j’ai été un peu perturbé de ne pas retrouver ce que j’avais lu dans la light-novel. En réalité, Reki Kawahara nous donne une histoire inédite où Asuna en est l’héroïne.
En revanche je pense que ce manga doit être lu après les autres ou après la light-novel car pour l’instant aucune précision n’est donné sur le jeu et pourquoi ils ne peuvent pas retourner dans la réalité. Bien sur si cela évolue au fil des tomes, on aura peut-être une série indépendante des autres.

Ce premier tome apparaît comme un spin-off à la série, mais serait plutôt un reboot avec une histoire inédite qui permettrait à Reki Kawahara de mieux développer Aincrad et aux lecteurs de s’immerger un peu plus.

Kiseki Himura est au dessin dans ce manga. Le coup de crayon est léger, pas extraordinaire, mais il reste agréable à lire. 

J’avais bien aimé la light-novel, mais pas assez pour continuer une série comme Sword art online progressive.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Sword art online Progressive, tome 1 – Reki Kawahara & Kiseki Himura »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s