J'ai lu

Les Aventuriers de la mer, Intégrale I – Robin Hobb

Titre VO : Ship of magic
Éditions : J’ai lu
Genre : Fantasy
Pages : 951
Prix : 16.90€

Quatrième de couverture

Au sommaire:
– Les Aventuriers de la Mer, tome 1 : Le Vaisseau Magique
– Les Aventuriers de la Mer, tome 2 : Le Navire aux esclaves
– Les Aventuriers de la Mer, tome 3 : La Conquête de la liberté

Une famille de grands propriétaires terriens se retrouve ruinée. Sa seule richesse réside dans la possession d’un magnifique bateau en bois-sorcier, La Vivacia, jusqu’ici consacré au transport de marchandises. Or, peu avant de mourir, le capitaine Vestrit le lègue à l’époux de sa fille aînée, homme autoritaire et entêté, qui tente honteusement de restaurer la fortune d’antan en se livrant au transport d’esclaves. Cet héritage lèse ainsi la cadette, Althéa, qui entretient pourtant une complicité étroite et des liens passionnés avec le bateau sur lequel elle navigue depuis sa plus tendre enfance. Elle jure alors de le reconquérir coûte que coûte. Emportée dans une spirale de malheurs, la famille Vestrit va affronter les épreuves les plus terribles. Car la discorde divise désormais ses membres. Dans une atmosphère de plus en plus dramatique, Robin Hobb distille un suspense qui ne cesse de croître au fil des pages.

Avis:

J’avais déjà lu le premier et le second tome des Aventuriers de la mer qui m’avait beaucoup plu. Alors quand J’ai Lu sort le premier intégrale avec une superbe couverture, ni une, ni deux je m’empresse Louve chez Mort-Sûre pour me laisser le savourer.

Pas loin des 1000 pages, ce gros bébé se lit très facilement. Bien que très riche en descriptions et personnages, Robin Hobb arrive à garder une fluidité tout au long du roman. Elle a crée un univers où le lecteur vogue au côté de marchands, pirates, chasseur, parfois il a l’occasion de reposer les pieds sur terre pour découvrir de nombreuses îles et villes différentes les unes des autres et avec des situations sociétales propres.
L’intégrale couvrant trois tomes, il serait compliqué de vous faire part de tout ce qui peut se passer dans ce premier « tome ». Les Aventuriers de la mer ont d’abord été écrit ainsi avant d’être découpé en plusieurs tomes chez nous, Robin Hobb suit une pente logique tout du long jusqu’au dénouement. Les personnages font face au destin qui les écrase et les malmènes, mais cherchent toujours à en sortir par leur courage et leur volonté.
Le lecteur est pris dans plusieurs aventures palpitantes avec des personnages haut-en-couleur, tantôt touchant, tantôt détestable.

Parlons un peu des personnages, peut-être pas tous car ils sont nombreux, mais les principaux qui mènent leur barque au gré du vent et des tempêtes de la vie.
D’un côté nous avons Althéa, jeune fille sauvage, toujours dans les pattes de son père, depuis son plus jeune âge, elle navigue sur La Vivacia, une vivenef. Pleine d’espoir et peut-être un peu capricieuse, Althéa a l’espoir qu’à la mort de son père, qui arrive bien trop tôt, elle pourra en devenir le capitaine.

Malheureusement c’est sans compter Kyle, le mari de Keffria, sa soeur, qui remporte le gros lot et décide de mener tout le monde à la baguette. C’est un homme violent et autoritaire qui a bien caché son jeu pendant les nombreuses années où Ephron Vestrit, le père d’Althéa et Keffria, menait le bateau et les affaires de la famille au côté de sa femme Ronica. 
Cette dernière s’apparente à un personnage secondaire, mais je l’ai trouvé très touchante. Son mari l’a toujours laissé indépendante et autonome dans leurs affaires et leurs finances, mais sans lui elle ne sait plus où aller. Pourtant elle parvient à garder la force de continuer et de se battre pour préserver tout ce que les Vestrit ont construit.

Dans son sillage, Kyle entraîne Hiemain, un adolescent promis à la prêtrise qui se retrouve embarquer à bord de La Vivacia. Plutôt ignorant de la vie de marchand, il fait preuve de patience et de réflexion pour supporter les aléas de sa nouvelle vie, mais il lui faudra plus que de belles paroles pour arriver à sortir la tête de l’eau.

De l’autre côté nous suivons Kennit, un pirate charismatique et avide pouvoir. On ne sait pas grand chose de lui, si la plupart des pirates sont d’anciens esclaves, nous savons surtout que Kennit compte beaucoup sur sa chance et son bagou pour monter.

Je pourrais continuer sur ma lancée tellement il y en a dire sur ce roman. J’ai été emportée sur les flots, moi qui adore la mer, pour une aventure riche en émotions et en actions. On s’énerve, on piétine, on est soulagé, on est touché de suivre ces personnages au destin différents qui veulent pouvoir le maîtriser. Un premier intégrale à vous couper le souffle!
Publicités

2 réflexions au sujet de « Les Aventuriers de la mer, Intégrale I – Robin Hobb »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s