Delcourt

Liselotte et la forêt des sorcières, tome 1 – Natsuki Takaya

Titre VO : Liselotte to Majo no Mori
Édition : Delcourt
Genre : Shojo, fantastique
Volume : 5 (en pause)
Prix : 6.99€

Synopsis 

On raconte que, très loin vers l’est, existe une forêt peuplée de sorcières. C’est l’endroit qu’a choisi Liselotte pour s’installer en compagnie de ses deux domestiques. Un beau jour, ce qui semblait n’être qu’une légende prend vie : la jeune fille croise le chemin d’une menaçante sorcière. Elle parvient à lui échapper grâce à l’intervention d’Engetsu, un jeune garçon qui ressemble étrangement à un de ses vieux amis…

Avis

J’ai connu Natsuki Takaya grâce à Fruits Basket, avec Liselotte et la forêt des sorcières nous partons à la découverte d’un conte de fées mené par des personnages attachant.

Liselotte, une jeune fille naïve et un peu étourdie, s’est exilée dans une contrée lointaine, proche d’une forêt peuplée de sorcières. Liselotte rappellera aux lecteurs de Fruits Basket, une certaine Tohru Honda, généreuse et enjouée. On découvre assez vite, mais sans trop de détail que Liselotte a eu une vie plutôt aisé. Les causes de son départ reste un mystère, mais elle n’est pas partie seule, accompagné de jumeaux qui sont ces domestiques, elle est déterminée à être indépendante et autonome dans sa nouvelle vie.

Ce premier tome est une forme d’introduction où nous apprenons à connaître Liselotte et les liens qui l’unissent aux autres personnages. Très couvée par Alto, l’un des jumeaux, elle ne cesse de se faire réprimander par ce dernier qui est plutôt animé et méfiant. Anna, sa soeur, quant à elle, est plus discrète et posée. Elle suit le mouvement de Liselotte tout en l’aidant et lui apprenant.

Aucune fil rouge n’apparaît pour l’instant, mais plutôt des petits bouts de tranches de vie où nous découvrons de nouveaux personnages comme Engetsu, jeune homme glouton et dormeur ainsi qu’un petit être étrange et farceur, Yomi.
Avec des touches d’humour et un début de fantastique, Natsuki Takaya rééquilibre un premier tome qui pourrait paraître assez lent.

Bien que ce premier tome reste assez flou sur le passé de l’héroïne et sur la suite à venir, la lecture reste agréable et on retrouve avec joie le crayonné de Natsuki Takaya, simple et fluide.
Publicités

Une réflexion au sujet de « Liselotte et la forêt des sorcières, tome 1 – Natsuki Takaya »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s