Scrinéo

La voie des Oracles, tome 2 : Enoch – Estelle Faye

Édition : Scrinéo
Genre : Fantasy, jeunesse
Pagination : 332
Prix : 16.90€

Quatrième de couverture

Poursuivis par les hommes d’Aedon, Thya, Enoch et Aylus fuient dans les terres barbares…

Sur les routes, les trois acolytes vont découvrir un monde très divers, coloré, fabuleux, où des magies et des mystiques plusieurs fois centenaires côtoient des aspirations farouches à la liberté. Un monde plus vaste et plus étrange que tout ce qu’ils auraient pu imaginer.

Au cours de ce nouveau voyage, Thya et Enoch vont à nouveau être mis à l’épreuve, et se révéler, ou se perdre…. Avec, en fond, la menace grandissante d’Aedon, soutenu cette fois par un nouvel allié surnaturel…

Avis

Avec ce second tome de La voie des Oracles, Estelle Faye monte d’un cran dans la fantasy romaine et nous embarque dans une épopée encore plus grande.

Après les évènements de Brog, Thya, Enoch et Aylus continuent leur route vers l’est au-delà de la frontière germanique. Les compagnons fuient la menace d’Aedon qui s’est allié à la déesse Hécate. Plus qu’une guerre fraternelle, les divinités mettent leur grain de sel et les personnages deviennent de simples pions dans l’échiquier des dieux.  Cette fois-ci le lecteur découvre un peu de Germanie, un bout de Constantinople et enfin l’Empire Sassanide.Si le premier tome était tourné sur Thya et son initiation au monde à travers son voyage en Gaule, le second fait jouer différents personnages et l’auteur alterne leurs points de vue nous laissant parfois sur notre faim pour passer à un autre protagoniste. Ce style apporte toujours plus de profondeurs aux personnages qui étaient déjà bien travaillés. Il nous permet de comprendre les desseins de chacun même si ils ne sont pas toujours de leurs faits.

La mythologie greco-romaine prend de plus en plus de place dans l’intrigue. Les dieux n’hésitent pas à mettre des bâtons dans les roues de Thya ou d’autres pour servir leur cause. Thya, elle, s’enfonce de plus en plus dans un esprit de vengeance et de froideur. Son don est devenu une malédiction touchant tout ceux qui lui sont proches. Elle part en quête des dieux voilés et de ses origines étrusques dans le désert sassanide afin d’affronter le Destin. Thya a beaucoup mûri dans ce second tome. Touchée par ses expériences passées, elle est devenue détaché de ce qui l’entoure. Parfois une flamme rejaillit comme lorsqu’elle rencontre Adur dans le désert. Elle avance sans se retourner et on aimerait être ému par ce personnage, mais je n’ai pas réussi la trouvant parfois trop égoïste. Pourtant elle fait preuve d’une grande force, mais c’est surtout grâce à ses compagnons qu’elle s’en sort.

Enoche prend plus de place dans ce second opus qui porte son nom. Toujours enjoué, il est dévoué à Thya même si il n’est pas toujours d’accord avec ses décisions. Le personnage prend un tournant important vers le milieu du livre, ses pouvoirs évoluent énormément. D’abord puisant dans son énergie, ils finissent par faire entièrement parti de lui. Une fois de plus Enoch m’a attendri. Il aime la vie malgré sa condition de barbare, rejeté par les siens, il cherche sa place et la trouve au côté de Thya. Il se voit jouer un plus grand rôle dans le monde que simple maquilleur.On ne reprochera qu’une chose au roman, la même chose que dans le premier tome, c’est la rapidité de l’aventure.
L’intrigue est régulière et dense.
On ne s’ennuie pas un instant, l’histoire ne s’essouffle pas. Malheureusement tout va trop vite, les péripéties, les sentiments et c’est quelques fois trop facile. 

Petit plus, la carte au début du livre qui permet au lecteur de s’orienter pendant sa lecture.La voie des Oracles continue fièrement son petit bonhomme de chemin avec ce tome 2. Aussi rythmé que le premier, l’histoire est plus riche et le lecteur suit l’aventure au grand galop sous un soleil ardent.

Publicités

2 réflexions au sujet de « La voie des Oracles, tome 2 : Enoch – Estelle Faye »

  1. Je ne découvrirai pas la suite de cette saga mais ravie de savoir que ce deuxième tome t'a plu. Je suppose que le fait qu'Enoch soit plus important que Thya était une bonne chose comme tu avais du mal à t'attacher à cette dernière (^-^)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s