L'homme sans nom

Rose morte, tome 1 : La floraison – Celine Landressi


Édition : L’homme sans nom
Genre : Fantastique
Pagination : 480
Prix :

Quatrième de couverture
France, fin du XVIe siècle. C’est dans ce pays en proie à de terribles dissensions religieuses que se réfugient les Greer, fuyant l’Angleterre élisabéthaine.
Eileen, seule enfant du comte, est une jeune femme vive et de caractère. Mais son âge avance, et son père la met au pied du mur : elle doit se marier.
Et c’est en faisant tout pour éviter cette terrible obligation à l’aide de sa fidèle amie Charlotte que Rose fera connaissance d’Artus de Janlys.
Le séduisant et mystérieux comte l’entraînera dans un univers dont elle ne soupçonnait pas l’existence, où les crimes terribles qui secouent Paris trouveront une explication apparemment inconcevable, mais bel et bien réelle…

Avis

J’ai entendu beaucoup de bien de ce roman et j’avoue que la couverture a aidé à me pencher dessus. Rose Morte est une belle découverte, des description à foison avec une touche d’action et mystère au style poétique.

Eileen, aussi appelé Rose (je n’ai pas compris d’où vient ce surnom d’ailleurs), est quasi une vieille fille, pour l’époque, 28 ans, toujours pas mariée et pas prête de l’être au grand désespoir de sa famille et surtout de sa mère.
C’est en évitant, lors d’un bal, un énième prétendant que Rose rencontre Artus de Janlys, un homme ténébreux et plein de charme.

Ce premier tome est comme un bon repas copieux, il y a à boire et à manger et on ressort de là repu.

D’abord assez long à démarrer, on ne lit pas La floraison pour ses nombreuses actions. Fort de descriptions et de références historiques, on est plongé dans la France du XVIe siècle ainsi que dans ces guerres religieuses qui donnent le ton à l’intrigue.
Céline Landressi joue habillement avec les genres et mène une intrigue « policière » sous fond d’histoire et de soupçon de fantastique qui s’installe petit à petit. Pour ma part, j’ai joué le jeu jusqu’au bout me demandant dans quel univers Rose mettait les pieds et jusqu’au dénouement j’ai hésité sur la véritable identité d’Artus.
Ce dernier prend autant de place que l’héroïne Rose. Si elle est expansive et piquante, lui est plus discret et énigmatique qui le rendent plus captivant. Le roman est basé sur pas mal de secrets, de non-dits que Rose découvre au côté d’Artus. J’ai parfois eu du mal avec leurs dialogues, j’avais l’impression de tourner en rond, Rose se posant des tonnes de questions, Artus restant muet. On avait presque envie de les secouer tous les deux.
Petit coup de cœur pour Adelphe, le frère d’Artus, assez discret, il paie pas de mine comme ça, mais il a une grande place dans le roman et est très attentionné envers Rose. Un personnage touchant qui j’espère se dévoilera un peu plus dans les prochains tomes.

Quand on lit Rose Morte, on sent le travail que l’auteur a fait dessus, le temps qu’elle y a passé, la force qu’elle a octroyer à ses personnages, la profondeur qu’elle a donné à son histoire et le style de qualité qui fait met en relief tout le reste. C’est un roman d’une grande richesse qu’on prend le temps de lire et de digérer pour appréhender toute l’ampleur de l’histoire.

Publicités

14 réflexions au sujet de « Rose morte, tome 1 : La floraison – Celine Landressi »

  1. Je garde un bon souvenir de cette lecture mais, visiblement pas assez fort car depuis plusieurs années, le tome 2 traine dans ma PAL ><
    Au passage, je tenais à te féliciter pour ton blog, il est très agréable et je trouve tes chroniques bien écrites =)

    J'aime

  2. idem, je ne savais pas de quoi ça parlait, quelle était l'identité d'Artus et j'ai été agréablement surprise, j'avais eu d'autres choses en tête ^^

    contente que ce 1er tome t'ait plu. Adelphe est génial, tu verras, on en apprend plus dans le 2e tome qui se passe à une autre époque et Artus ❤ et Rose (moi non plus je n'ai pas compris le lien du surnom ^^) vont t'énerver encore un peu mais ça s'explique bien ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s