Collection R·Robert Laffont

La symphonie des abysses, tome 1 – Carina Rozenfeld

Édition : Robert Laffont, Collection R
Genre : Dystopie, Young-adult
Pagination : 306
Prix : 17.90€

Quatrième de couverture

VOUS PENSEZ ÊTRE AU PARADIS ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
Un mur infranchissable.
IL VOUS FAUDRA D’ABORD VIVRE EN ENFER :
Article 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
Article 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
Article 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.
VOUS N’ÊTES PERSONNE.
VOUS APPRENDREZ A OBÉIR.

Avis
 

Cela fait un moment que j’ai lu le premier tome de La Symphonie des abysses, il était temps que je partage avec vous mon avis sur ce roman que j’ai trouvé un peu long, mais original.

Le roman se découpe en trois parties. Ces parties se passent sur une île en forme de donut avec un lagon au centre et un mur l’entoure coupant les habitants du monde extérieur. L’île est elle-même compartimentée, plusieurs villages y sont parsemés. Les villageois ne côtoient pas et ne savent même pas que d’autres personnes existent sur leur île.

Tout d’abord j’ai mis un peu de temps à me repérer vis à vis de l’île. J’avais du mal à me rendre compte où était situé le mur, comment il était. Passé ce moment, l’auteur offre un contexte exotique et particulier.

C’est dans ce contexte que nous rencontrons Abrielle dans la première partie. Cette dernière est une adolescente un peu exclue de son village après avoir chanté à l’âge de 5 ans. Il était interdit de chanter ou de faire quoique ce soit en rapport avec la musique. Pourtant c’est comme une seconde âme pour Abrielle, le chant s’empare de son corps et veut s’exprimer coûte que coûte.
Cette première partie a été un peu laborieuse. Il y a pas mal de descriptions, parfois des répétitions, et il ne se passe pas grand chose jusqu’à ce qu’Abrielle décide enfin de s’enfuir. Même le personnage ne m’a pas emballé plus que ça. Bien que vive d’esprit, remettant en questions les interdictions et fonctionnements de son village, je l’ai trouvé un peu molle.

J’ai beaucoup plus été emportée par la seconde partie, on a presque l’impression que Carina Rozenfeld nous emporte complètement autre part alors que nous ne sommes qu’à quelques heures du village d’Abrielle. Dans ce village nous découvrons Ca et Sa, deux êtres asexués, appelés « neutres ». A leur 18 ans ils pourront choisir si ils veulent être femme ou homme. Un concept très original et ouvre un débat ce qui nous sommes et ce que nous choisissons d’être au delà de la génétique et du physique.

J’ai été un peu décontenancé par l’idée de l’auteur de créer un langage « neutre » pour parler de Ca et Sa en utilisant les pronoms « iel » et « luiel ». Je dois avouer que ça a quelque peu perturbé ma lecture, m’obligeant à me concentrer plus sur ces passages.
En revanche je me suis beaucoup attachée à Ca et Sa. Ils sont juste beaux dans tous les sens du terme! De part la force de caractère et la force de leur amour. Ce sentiment étant interdit chez eux, ils ne peuvent ni se toucher, ni s’embrasser. Ils expriment leur sentiment en cachette. Malheureusement ils grandissent et vont devoir, eux aussi, faire un choix.

Je ne m’étalerais pas sur la dernière partie car c’est tout le dénouement de ce premier tome. Si on peut reprocher un peu de longueur, Carina Rozenfeld pose les bases d’un diptyque singulier et prometteur. Il prône la tolérance et la liberté de faire ses propres choix. Il me tardait de lire la suite et cela tombe bien elle est arrivée dans ma PAL il y a peu.
Publicités

5 réflexions au sujet de « La symphonie des abysses, tome 1 – Carina Rozenfeld »

  1. J'aime bien les diptyques de cet auteur 😀 Et puis, deux livres c'est suffisant, beaucoup devraient prendre exemple pour certaines de leurs histoires. Phaenix et La symphonie des abysses m'ont beaucoup plu.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s