Milady

Fanny – Charlotte Bousquet

Édition : Milady
Genre : Contemporain
Pagination : 283
Prix : 18.20€

Quatrième de couverture

Fanny revient des États-Unis pour décrocher le rôle de sa vie, celui qui lui permettrait de casser son image de fille sage. De retour en France, elle retrouve sa famille qui ne l’a jamais soutenue. Les choses n’ont pas changé. Fanny renoue avec sa meilleure amie et les deux femmes redeviennent complices comme au premier jour. Pour l’aider à se remettre d’une rupture, Fanny accepte de piéger le mufle qui a brisé le cœur de son amie. La voilà prisonnière de deux rôles au moment où elle rencontre quelqu’un qui pourrait l’aimer pour elle-même.

Avis

Une première pour moi avec Charlotte Bousquet et si j’ai bien aimé la plume, l’héroïne m’a désespérée…

Fanny, 26 ans, revient en France, après deux ans aux Etats-Unis, pour décrocher LE rôle qui pourrait booster sa carrière. Au détour d’un chemin, elle retrouve Sonia, sa meilleure amie de lycée, qu’elle n’a pas vu depuis dix ans. Rien à changer, elles racontent leurs rêves et leurs derniers déboires amoureux. Sonia s’est fait larguer comme une malpropre et demande à Fanny de la venger.

Fanny est un roman plutôt court qui se lit vite. Bien rythmé, Charlotte Bosquet arrive tout de même à nous tenir du début jusqu’à la fin.
Mon vrai problème c’est Fanny. Au premier abord, j’ai craqué pour cette bouille angélique qui se bat contre le monde pour pouvoir exercer sa passion. Confinée dans des rôles de filles sages, Fanny ne cherche qu’une chose, sortir des sentiers battus. C’est tout à son honneur. Pas du soutenue par sa famille, à part sa mère, elle doit faire face aux remarques dissimulées de sa belle-mère et à l’indifférence de son père. Pourtant elle affiche un caractère de rebelle qui entend vivre sa vie comme elle veut (elle a fait le cours Florent, elle est partie aux États-Unis).
Mais, oui il y a un MAIS, elle ne s’assume pas, oui, c’est complètement paradoxale, mais c’est comme ça que je l’ai ressenti. Fanny n’assume ni ses actes ni ses sentiments. Elle trépigne à dire ce qu’elle pense et finit par se plaindre que rien ne se passe comme elle voulait. Après je comprends bien qu’elle cherche l’approbation de sa famille et qu’elle a peur de l’amour, mais à un moment t’arrête de pleurer dans ton coin et tu fais ce qu’il faut pour que les choses fonctionnent.
Ça m’a exaspéré car elle met les trois quart du livre à évoluer.

En plus de ses auditions, Fanny se prépare pour un rôle officieux, Marie, fille bien sous tous rapports, lisse comme le papier, tout ce qu’aime l’ex copain de Sonia qui est un vrai c** égocentrique. Alors si j’avoue que je lui aurais bien dit ces quatre vérités à l’autre, je me souviens déjà plus de son prénom c’est pour tout, je suis pas ultra fan du coup que lui font Fanny et Sonia car en fin de compte elles ne sont pas mieux que lui. Et puis mine de rien, ça fait dix ans qu’elle a pas vu Sonia et elle se mêle de son ancienne vie de couple en cassant du sucre sur le mec alors qu’elle ne sait rien de tout ce qui a pu se passer.

Heureusement pour moi le style de Charlotte Bousquet reste tout de même très agréable à lire et je n’ai quand même pas vu ma lecture passée. Mine de rien elle expose une certaine réalité vis à vis du métier de comédien et les sentiments Fanny, notre narratrice, sont bien retranscrits. Malgré tout on apprécie découvrir Paris au côté de Fanny et des différents personnages qui l’accompagnent. Sonia reste une jeune fille adorable et attachante, et j’ai trouvé ça vraiment cool qu’elle soit passionnée par l’allemand et l’Allemagne.

Pour conclure, Fanny ne restera pas dans ma mémoire, je suis rentrée chez moi assez énervée contre le personnage et déçue car j’attendais beaucoup plus de la jeune fille.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Fanny – Charlotte Bousquet »

  1. Charlotte sait écrire c'est clair et net mais ce n'est pas son meilleur à mes yeux. Je vois un peu où l'auteur voulait en venir mais c'est vrai qu'il y a des trucs qui ne sont pas passés de mon côté aussi.
    cette vengeance, compréhensible au début devient juste de l'égoïsme pure et comme tu dis, elles n'agissent pas mieux que lui.

    J'aime

  2. oui, c'est un livre assez étrange et je n'ai pas totalement retrouver la plume et manière de faire de Charlotte dans ce livre et pourtant je commence à en avoir lu un certain nombre, ça m'a beaucoup moins touché que d'autres de ses ouvrages, qui sont pourtant plus petits en terme de pages.
    mais je te la conseille comme auteure parce qu'elle est vraiment excellente. en Fantasy Arachnae (l'archipel des numinées est génial, glauque parfois mais génial)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s