Collection R·Robert Laffont

Les 100, tome 2 : 21e jour – Kass Morgan

Titre VO : The 100, book 2 : Day 21
Édition : Robert Laffont, Collection R
Genre : Science-fiction, Young-adult
Pagination : 366
Prix :

Quatrième de couverture

5e Jour.
Sous la menace d’un ennemi invisible, Wells s’efforce d’empêcher les 100 d’imploser, bien décidé à protéger les derniers humains sur Terre.
11e Jour.
À bord de la Colonie, Glass ne sait pas combien de temps il lui reste à vivre : elle veut profiter de la moindre seconde avec Luke.
17e Jour.
Dans la forêt hostile, Bellamy ferait n’importe quoi pour secourir sa sœur Octavia, quitte à se sacrifier pour elle.
21e Jour.
Après une cruelle série de drames, Clarke se demande si les 100 sont enfin en sécurité ou s’ils ne sont que des morts en sursis…


Avis

Un an après ma lecture du premier tome, j’ai été ravie de retrouver Les 100 surtout après la fin que nous avait donné Kass Morgan.

Si le premier tome était plutôt introductif, nous présentant les personnages, pourquoi ils se retrouvaient sur Terre, ce second tome est sous le signe du chaos. 
Les cent adolescents, qui ne sont plus tout à fait cent, se retrouvent face à d’autres humains qui sont nés sur Terre et qui ne sont pas des plus accueillants au premier abord. Wells essaie tant bien que mal de faire tenir un équilibre précaire au sein du groupe, mais les doutes et les peurs emportent certains dans la haine de l’autre et de la vengeance.
De l’autre côté, Glass s’est retrouvé coincé à Walden avec Luke après la fermeture de la passerelle suite à la fuite d’oxygène. Loin de se décourager la jeune fille essaiera par tous les moyens de passer de l’autre côté pour survivre et quitter la Colonie.

Ce second tome enchaîne les péripéties à un rythme effréné. Kass Morgan nous laisse à peine respirer entre horreur et révélation. En quelques pages, elle nous expose toute la nature humaine allant de la compassion à la violence. 
Dans l’espace c’est chacun pour soi et les autres démerdez vous! Petit à petit l’étau se resserre et les Colons n’ayant que peu de possibilité de fuite, se meuvent vers les capsules dans une hystérie innommable.
Sur Terre, la découverte des « Nés-Terre » entrainent des désaccord au sein du groupe et les renvois à leur précarité.

L’alternance des chapitres entre les quatre personnages principaux permet au lecteur de faire un tour du roman à 360°. Il y a beaucoup moins de flash-back, ceux-ci étant plus nostalgique qu’informatif, on découvre vite que chacun est lié à l’autre d’une façon ou d’une autre. J’ai parfois été énervé par tous les non-dits et mensonges surtout quand nous, en tant que lecteur, on sait que ils faisaient comme ci et pas comme ça, ils retrouveraient pas le nez dans le mur. La joie de n’être qu’un simple spectateur d’un roman ultra prenant.

Kass Morgan nous fait passer par toutes les émotions avec cette suite. L’émotion de la solidarité dont font preuve certains des adolescent oubliant parfois jusqu’à leur rancoeur, l’horreur du chaos dans la colonie, les claques qui se perdent sur Terre.
J’ai déjà entamé le dernier tome voulant savoir jusqu’à ce quel point la chute sera douloureuse.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s