Milady

Avant de t’oublier – Rowan Coleman

Titre VO : The Memory book
Édition : Milady
Genre : Contemporain
Pagination : 435
Prix : 18.20€

Quatrième de couverture

Claire mène une vie heureuse en compagnie de son mari et de ses deux filles. Mais son bonheur est de courte durée : elle découvre qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Sa mémoire part à la dérive, et elle oublie ce qu’elle croyait gravé en elle pour toujours. Pour lutter contre sa disparition, son mari lui offre un carnet dans lequel elle notera tout ce qu’elle n a pas encore oublié. Une façon de faire comprendre à ses filles que même si ses jours sont comptés, la vie a encore de beaux jours devant elle.

Avis

Avec un Avant de t’oublier, Milady offre aux lecteurs une magnifique lecture pleine de douceurs, de nostalgie et de vie.

Claire, la quarantaine, est atteinte d’Alzheimer précoce… Son cerveau la lâche, au début de temps en temps, puis de plus en plus. Elle ne se souvient plus de l’endroit où elle habite, elle oublie l’âge qu’elle a, se rappelle vaguement de son mari. Tout cela se mélange à la réalité du quotidien, son ainée à la dérive, la petite dernière enjouée, sa mère protectrice et son mari aimant. Les pièces du puzzle se défont et se refont au rythme de la mémoire de Claire.

Claire est une femme extrêmement attachante. On fond pour ce personnage pleine de vitalité à l’apogée de sa vie. On découvre une femme forte attaquée par une maladie sournoise qui lui retire cette personnalité pimpante qu’elle peut nous offrir dans certains passages.
Toujours indépendante, elle se voit retirer ses libertés au fur à mesure que la situation empire. Son travail, sa voiture, les sorties… Rowan Coleman transcrit avec brio, si je puis dire, ce sentiment d’impuissance qui l’habite. 

Le roman alternant son point de vue et celui de sa fille ainée, Caitlin, principalement hors les extrait du carnet que lui offre Greg, son mari. On découvre une femme qui réfléchit sur sa maladie, ce qu’elle entraîne, ce qu’elle perd. On la sent se battre avec son cerveau pour rester maîtresse de ses pensées jusqu’à ce qu’on saute et qu’on se retrouve projeté des années auparavant.

L’auteur a eu la bonne idée d’alterner le présent  et le carnet des souvenirs où chaque membre de la famille entrepose des anecdotes par rapport à un objet, une photo,… On en apprends plus sur la famille de Claire et sur elle-même. Dans le présent on appréhende avec Claire des moments de flou quand sa mémoire flanche. Parfois on ne sait même plus si c’est la réalité ou son imagination comme quand elle rencontre Ryan. Parfait inconnu dont elle tombe amoureuse et qui nous plombe encore plus par rapport à son marie.

Comme dit plus haut, nous avons aussi le point de vue Caitlin. Première fille de Claire, d’un premier amour de jeunesse, elle n’a jamais connu son père. La jeune fille a toujours été en quête d’identité. Les différents problèmes qui lui tombent sur le coin du nez, la perde un peu plus. Pourtant, on voit une fille avec la tête sur l’épaule, qui veut profiter de sa mère jusqu’à la fin et prendre en charge sa plus jeune sœur. Elle se sent comme le pilier de la famille.

Avant de t’oublier tourne beaucoup autour de la relation mère/fille que ce soit avec Claire et Caitlin ou encore avec Claire et sa mère, Ruth. Les personnages sont étroitement liés, se complètent et se soutiennent même si la relation de Claire avec sa mère a souvent été houleuse.
L’amour est tout aussi présent qu’il soit filiale ou amoureux. Dès les premières pages, on constate que Claire ne sait plus comment aimer son mari, Greg… Celui-ci est affreusement touchant. Il ne sait plus où est sa place auprès de Claire, même quand elle se souvient de lui ils sont comme deux étrangers.

Ce roman est bouleversant! J’avais peur de la fin. Comment peut finir un livre comme celui-ci? Il y avait tous les moyens de se rater à ce sujet. Pourtant Rowen Coleman relève le défi avec élégance.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s