Ofelbe

Sword Art Online, tome 1 : Aincrad – Reki Kawahara

Titre VO : Sword Art Online
Édition : Ofelbe
Genre : Fantasy, Shonen
Pagination : 502
Prix : 19,90€

Quatrième de couverture

En 2022, l’univers du jeu vidéo écrit une nouvelle page de son histoire avec la sortie d’un MMORPG révolutionnaire intitulé Sword Art Online, dans lequel le joueur voit son esprit être entièrement intégré à un monde virtuel. Ancien testeur de la version bêta, Kirito se replonge lors de la sortie officielle du jeu dans ce lieu fantastique où des dizaines de milliers de personnes l’ont rejoint. Cependant, l’engouement laisse place à une panique générale lorsque les joueurs apprennent qu’ils ne peuvent plus se déconnecter du jeu à moins de le terminer et qu’une quelconque mort lors de leur partie leur sera également fatale dans la réalité !

Avis

Avec les éditions Ofelbe partez à la découverte des light novel, roman qu’on pourrait classer dans les jeunesses/adolescents de chez nous car le texte japonais est simplifié avec la prononciation de certains caractères chinois inscrite au-dessus.

Première fois pour moi, je ne connaissais pas du tout ce support.
Ici, Ofelbe nous donne en un tome, une intrigue principale avec Kirito, coincé d’un jeu-vidéo qui s’est transformé en réalité. Celui-ci se bat en première ligne pour se libérer, lui et les autres, de cette horreur.
Par la suite, dans une seconde partie, on découvre des petites histoires annexes à l’aventure de Kirito.

Sword Art Online est un roman original de par sa conception. Il faut savoir qu’au Japon, beaucoup de roman sont d’abord publiés dans des magazines ou journaux. Ici, l’auteur a participé à un concours, mais à la base son histoire était beaucoup plus longue, elle a dû la raccourcir pour coller à la demande du magazine. Malgré tout le monde d’Aincrad avait pris tellement d’ampleur dans sa tête qu’elle nous offre une histoire riche d’une quête principale, tel un MMORPG et ses quêtes annexes.
Petit plus le roman est accompagné de quelques illustrations qui permettent au lecteur de se représenter certains personnages et certaines scènes.

On découvre des personnages attachants. Kirito est une jeune homme de 14 ans lors de son entrée dans le jeu, plus introverti, c’est un garçon plutôt solitaire. Pourtant il n’hésite pas à venir en aide à d’autres personnages comme Klein ou Asuna avec qui il noue une belle amitié et plus si affinités.
Lors des « quêtes » annexes, on rencontre d’autres personnages, principalement féminin, aussi mignons qu’agréables.

Reki Kawahara nous plonge dans un monde virtuel où tout vos actes peuvent avoir des conséquences sur la réalité surtout lorsqu’ils sont violents. D’abord choqué par la tournure que prend le jeu vidéo, comme Kirito, le lecteur brasse les donjons et les villes d’Aincrad pour se battre et avancer. On est pris dans le flot d’actions, en essayant de comprendre le pourquoi du comment, et en se demandant si tout ça est bien vrai. 

J’avoue avoir été un peu déstabilisé lorsque la première partie s’est finie. On est à fond et cette partie nous laisse sur une fin ouverte alors quand commence la seconde et qu’on comprend qu’on n’en saura pas plus, un petit pincement se fait sentir.
Il n’empêche que dans l’ensemble Sword Art Online est un très bon roman, rythmé et facile à lire. Les 500 pages coulent dans nos mains comme du sable et on ne voit pas le temps passé au côté de Kirito.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s