Non classé

Fate/Zero, tome 1 – Gen Urobochi & Shinjîro

Titre VO : Faito/Zero 
Édition : Ototo
Genre : Seinen, fantastique
Volume : 7 (en cours)
Prix :7.99€



Synopsis 

Il y a de cela deux cents ans, trois familles ont décidé d’unir leurs pouvoirs pour atteindre l’ « autre côté du monde ». Les Einzbern, les Makiri et les Tôsaka. Ils unissent leurs forces et leurs connaissances secrètes pour recréer le Saint Graal et fabriquer le « Récipient ultime ».
Cependant ce calice ne peut réaliser le vœu que d’un seul être humain. La collaboration entre les magiciens se transforme alors en conflit violent et sanglant.
Après trois défaites consécutives dans sa conquête du Saint Graal, la famille Einzbern est bien décidée à vaincre cette ultime bataille. Elle engage le redoutable Emiya Kiritsugu, plus connu sous le nom de Tueur de Mages, et lui confie une relique qui lui permettra d’invoquer le plus puissant des Servants parmi les Esprits héroïques : Saber…

Avis

Début de l’aventure pour moi avec les éditions Ototo et la découverte de Fate/Zero, un manga fantastique où les grands « hommes » de l’Histoire sont les pions de maîtres en quête du Saint Graal.
Pour la petite histoire : Fate/Zero est en fait un light-novel (roman réservé aux adolescents au Japon, écrit simplement) qui a été adapté en animé, puis en manga par les éditions Ototo. Il est le préquel à Fate Stay Night, lui-même adapté d’un jeu-vidéo.
Revenons à nos moutons! J’ai donc commencé ce manga qui change un peu de mes lectures habituelles. Ce tome 1 nous présente un peu le concept de cette guerre vieille de deux siècles entre trois familles éminentes. On comprends vite que les « servants » sont inspirés des « hommes » de l’Histoire et ne sont que des pions dans les mains des maîtres, eux-mêmes des pions, dans les mains des trois familles. 
Les informations sur les servants, ce qu’ils sont, leur catégories, « Saber » qui utilise le sabre, « Lancer, » « Berserker », etc… sont distillés tout le long de ce tome 1 sans perdre le lecteur vu la quantité d’information.
Même si nous découvrons et suivons plusieurs personnages, Emiya Kiritsugu reste le principal et le plus important. Appelé le « Tueur de mages », il est employé par la famille Einzbern pour remporter ce tournoi. C’est un personnage extrêmement froid au point qu’il laisse même de côté son servant, Saber. Pourtant, il est calculateur et nous montre ses compétences stratégiques lors du premier combat de ce tournoi entre Saber et Lancer.
Gen Urobochi & Shinjîro nous offre un premier tome sombre et mouvementé qu’il laisse présager une série fantastique complexe et trépidante. Les illustrations rendent l’atmosphère tout aussi pesante qu’électrisante dans certaines scènes. Ils ont su donner aux personnages de la profondeur et rendre mieux compte de leur caractère, autant Kiritsugu est froid que Saber a l’élégance des chevaliers ou que d’autres ont la peur au ventre et ne maîtrisent pas vraiment leur servant.
Fate/Zero est un manga prometteur avec une palette de personnages divers qui se battent pour le but, le Saint Graal… A voir si le calice ne cache pas autre chose.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s