Non classé

Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l’ombrelle, tome 1 : Sans âme – Gail Garriger

Titre VO : The Parasol Protectorate, book 1: Soulless
Édition : Orbit
Genre : Steampunk
Pagination : 313
Prix : 16,75€

Quatrième de couverture

Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d’un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté. Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?

Avis

Ce premier tome signe pour la merveilleuse découverte d’Alexia Tarabotti. Lu, il y a presque deux ans, je vais essayer de restituer au mieux mon ressenti.

Alexia Tarabotti, fille d’un père italien, est en passe, à 26 ans, de devenir une vieille fille. Il faut dire que son physique fort et plus bronzé que le veut la mode de l’époque londonienne, n’attire pas beaucoup de prétendants. Faisant fi des regards extérieur, Alexia est une femme indépendante avec un caractère bien trempé. Si elle est au fait des dernières modes, elle se renseigne aussi sur les nouvelles technologies. En plus d’être une femme originale pour l’époque, elle est aussi une « Sans âme », remède ou malédiction aux surnaturelles. 

Gail Garriger nous lance dans le vif du sujet des les premières pages lorsque Alexia tue un vampire par inadvertance lors d’une petite soirée. C’est là que nous rencontrons le beau Lord Conall Macon. Au premier abord, on peut dire qu’entre lui et Alexia, c’est électrique. Le lecteur suit avec délectation l’évolution de la relation entre ces deux personnages haut en couleurs qui poursuivent la même enquête. 
Je ne me souviens de tous les détails de l’intrigue, je l’avoue, mais je peux vous dire que jusqu’au dernier ligne, on se pose la question de qui est l’instigateur de tout ce barda. 

L’auteur maîtrise d’une main de maître son roman du début jusqu’à la fin. Le style peut rebuter au début, mais le texte reste fluide entre les descriptions et les dialogues. Ces derniers sont souvent plein de traits d’humour ou de réparti bien senti de la part d’Alexia. Celle-ci a toujours son mot à dire sur tout, au grand damne de Lord Maccon.

Le deuxième point fort de ce roman est ses personnages. On ne parle plus de Lord Maccon, le loup-garou, beau et buté ou d’Alexia, la paranaturel sans limite. On trouve aussi un vampire coquet, Lord Akelma avec ses surnoms tous plus élaborés les uns que les autres ou encore le sage professeur Lyall qui pallie au sale caractère de son Alpha. Des personnages secondaires qui tiennent une place importante dans l’histoire et auxquels on s’attache tout autant.

Le Protectorat de l’ombrelle est une saga prometteuse alliant intrigue rythmée et prenante à des personnages uniques et drôles.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Une aventure d’Alexia Tarabotti, Le Protectorat de l’ombrelle, tome 1 : Sans âme – Gail Garriger »

  1. Je l'ai dans ma PAL donc je ne peux pas te conseiller par rapport cette série.
    Mais si tu aimes héroïne forte et aux bonnes réparties, avec de l'humour et de l'action, je pense que Le Protectorat de l'ombrelle te plaira 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s