Le chat noir

Les Herbes de la lune, tome 1 – Anne Laure

Édition : Le chat noir
Genre : Fantastique
Pagination : 237
Prix :

Quatrième de couverture

« Elle est différente, c’est certain. Pas seulement différente des autres filles. Elle est Autre. »
Aussi sûrement que ses cauchemars récurrents ne sont pas le fruit de son imagination, l’univers que s’apprête à découvrir Abigail va lui ouvrir les portes de son passé, mais aussi de son avenir.
Les brumes mystérieuses de la lande, la force destructrice de la mer, la célébration du solstice d’hiver et la fête celtique de l’Alban Arthan : autant de secrets que la jeune étudiante ne pouvait soupçonner.

À présent, Abigail devra puiser dans la puissance du cycle lunaire pour affronter son destin qui s’est rapidement mis en marche. Bien trop rapidement…

Avis

Un premier tome avec du potentiel qui m’a profondément ennuyée…

Abigail est une jeune étudiante, élevée par sa grand-mère depuis la mort de ses parents. Depuis plusieurs jours, elle fait sans cesse le même cauchemar. Courant dans la lande, poursuivie par un homme qui l’appelle, elle s’engouffre dans une grotte et se réveille en sueur avant le dénouement.
Pour trouver remède a ses insomnies, elle s’intéresse aux infusions et feuillet un livre offert par André, le compagnon de sa grand-mère. Ce livre provient de l’Herboristerie Lune au centre ville où elle se rend pour avoir les ingrédients de sa tisane. Là-bas, elle y rencontre Ler, l’herboriste et son neveu, Maleann, quelque l’attire ici et vers Maelann…

J’ai tendance à bien aimé tout ce qui a trait aux légendes celtes et leurs cultes et si j’avoue que Les Herbes de la lune a quelque chose de prometteur, ma lecture a été très laborieuse.
Abigail est d’une banalité, elle mène une vie d’étudiante dans une petite ville de Bretagne, sans problème, elle craque pour le beau garçon de sa promo et finit par sortir avec lui. Dans ce quotidien vient s’immiscer une autre réalité : Abigail est une Druidesse.

Ce premier tome est introductif avec la naissance des pouvoirs d’Abigail, sa découverte de la magie, de son passé et ses doutes sur l’avenir. Malgré une grande part de mystère sur ce mal qui la poursuit, je n’ai pas réussi à être emportée dans l’histoire. Il y a pas mal de description et peu d’actions et de péripéties… On apprends la façon dont fonctionnent les druides et comment ça se passe certains de le rites. Malheureusement ça n’a pas suffi pour me garder concentrer.

Abigail a une relation ambigu avec Maelann. En même temps très attirée par lui, elle sent qu’elle doit se méfier. Nous-même nous ne savons pas trop quoi penser de ce personnage sombre. Un autre homme partage la vie d’Abigail, Timothée, le garçon sur qui tout le monde craque à la fac. Un couple attachant, on a quelques passages avec une pensée de Timothée ce qui instaure un doute sur ce personnage, ce qu’il est et son rôle dans l’histoire d’Abigail.

Anne Laure, l’auteure, a une plume agréable et une belle idée en présentant une intrigue sur les druides, mais je n’ai pas réussi à me prendre au jeu et ma lecture a été très longue et difficile. Si le comportement de Timothée me fait me poser des questions sur la suite, je ne pense pas lire le tome 2.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s