Milady

Les jeudis au parc – Hilary Boyd

Titre VO : Thursdays in the park
Édition : Milady
Genre : Romance contemporaine
Pagination : 358
Prix : 7,60€

Quatrième de Couverture
Jeanie va bientôt fêter ses soixante ans. Elle mène une vie tranquille, entre sa petite boutique d’alimentation bio et les jeudis au parc avec Ellie, son adorable petite-fille. Elle serait parfaitement épanouie si son mari, George, n’était pas devenu, avec les années, un étranger plaisant mais distant. Lorsque celui-ci décide de quitter Londres pour la campagne, Jeanie sent qu’il est temps de prendre son destin en main. Et il se peut que Ray, cet homme charmant qu’elle a rencontré au parc, soit justement l’allié qu’il lui faut pour trouver la force de se rebeller.

Avis

Pomme’s book avait craqué pour ce petit livre qui ne paie pas de mine et pourtant si émouvant.
Jeanie, future sexagénaire, ne se voit pas vieillir. Son temps est partagé entre sa boutique bio, son mari et surtout sa petite fille, Ellie. Lors d’une sortie au parc, comme tous les jeudis, Jeanie rencontre Ray, un homme charmant qui emmène lui aussi son petit fils. Petit à petit se dessine une attirance plus qu’amicale et un tournant dans la vie de Jeanie.
Les jeudis au parc pourrait passer pour une simple romance, un peu molle et c’est tout l’inverse. Pour ma part, c’était la première fois que je lisais une romance sur une sexagénaire. Malgré la différence d’âge entre l’héroïne et moi, je n’ai eu aucun mal à rentrer dans l’histoire. Elle m’a même emporté dans un tourbillon d’émotion. Comme je disais, Hilary Boyd ne rend pas la vie facile à Jeanie. Cette dernière est sous-estimé par sa famille… son mari a déjà jeté l’éponge sur leur jeunesse et sur leur couple, il se laisse vivre oubliant que l’amour, cela s’entretient. Quant à la fille de Jeanie, elle suit l’avis de son père, elle écoute peu sa mère, entraînée qu’elle est dans sa vie professionnelle et personnelle.
Emprisonnée dans ce carcan de « vieille », d’épouse et de mère, Jeanie ne sait plus quoi faire, entre se battre pour sa vie de femme ou renoncer et aller s’enterrer dans la campagne anglaise. Elle trouvera en Ray, un ami et un complice, une oreille à l’écoute, une épaule pour la soutenir. De nouvelles émotions envahissent le cœur de notre sexagénaire adorée à n’en plus savoir qu’en faire. Elle redécouvre un sentiment qu’elle avait perdu de vue depuis plusieurs années. Ray et elle nous offre un amour adolescent, innocent et pudique, ils m’ont émue.
Jeanie est une femme qui paraît indépendante au premier abord, elle l’est, mais son mari dirige sa vie, pensant savoir mieux qu’elle ce qui la rendra heureuse. Au profit des autres, pour leur bonheur, Jeanie fait preuve d’abnégation. Elle essaie tant bien que mal de s’exprimer, de se faire comprendre, mais tous ont leur avis sur la façon dont elle doit vivre. Il est assez triste de voir ce personnage, si attachant, si proche de nous, parce que nous pourrions être Jeanie dans quelques années, être rabaissé par les personnes qu’elle aime le plus.
Malgré une forte personnalité, ils arrivent à la faire culpabiliser et à douter d’elle-même. Heureusement, elle peut toujours compter sur sa meilleure amie pour lui donner un coup de fouet. Elle peut aussi s’appuyer sur Ray, un homme bon et patient. Il la laisse faire ses choix et son bout de chemin, il l’attend au croisement. Tout l’inverse de George, son mari, qui l’a tire vers le chemin qu’il s’est choisi égoïstement sans prendre en compte l’avis de Jeanie. Elle essaie de sauver leur couple, se reposant sur leurs nombreuses années de mariage, mais elles s’effritent comme du sable dans ses mains, plus rien ne vient sauver ce qu’il reste de leur amour passé. 
Hilary Boyd nous offre un personnage touchant et unique, une mère, une épouse et surtout une femme qui se redécouvre au détour d’un nouvel amour. Sa plume nous dessine une histoire révoltante et émouvante, on voudrait pouvoir conseiller Jeanie, lui dire que l’amour n’a pas d’âge, qu’elle est belle, qu’elle est éternellement jeune si elle le veut et que rien ni personne ne devrait choisir pour elle.
Une belle romance qui m’a charmé par sa douceur et sa candeur.
Publicités

3 réflexions au sujet de « Les jeudis au parc – Hilary Boyd »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s