Milady

Lady Julia, tome 1 : Le silence de Grey House – Deanna Raybourn

Titre VO : Lady Julia, book 1 : Silent in the Grave
Édition : Milady
Genre : Romance
Pagination : 536
Prix : 8.70 

Quatrième de Couverture
Londres, 1886. Après avoir reçu une lettre de menace, sir Edward Grey s’effondre et meurt en la présence de lady Julia, son épouse, et d’une assemblée de convives. Quelque temps plus tard, Nicholas Brisbane, un détective privé au charme animal, rend visite à lady Julia et lui laisse entendre que son mari aurait été assassiné. Déterminés à démasquer le coupable, tous deux s’engagent dans une quête de la vérité qui se révélera aussi déplaisante que dangereuse…

Avis

Un petit pavé un peu lent, mais prometteur.

Lady Julia devient en 1886 une jeune veuve suite à la mort de son époux Edward Grey. Ce dernier était un homme de consistance fragile et Julia passe outre l’avertissement de Nicholas Brisbane sur le possible assassinat de son mari.

Ce premier tome est un peu long à se mettre en route et même quand, au bout d’un an Julia se décide à recontacter Nicholas, ça reste lent. Peu d’indices et de péripéties viennent rythmés le récit hormis l’évolution de Julia. Ajouter que le roman est écrit du point de vue de Julia et que cette dernière mêle passé et présent régulièrement ce qui m’a parfois perdu.
Une petite romance entre Nicholas et Julia, rien de bien folichon, mais une bonne enquête policière où le mystère reste entier jusqu’au bout.

Julia est une femme à fort caractère hérité d’une famille original. Elle cherche tout de même à sortir de cette image qu’à la société de Londres vis à vis de la famille March. En épousant Edward, elle se terre dans une vie banal et profondément normal en oubliant qui elle est réellement. Un changement s’opère grâce à sa soeur et à la fin de son année de deuil. Petit à petit elle découvre une nouvelle Julia et nous apprécions cette femme déterminée.
Nicholas reste un homme mystérieux. Il a un côté animal qui nous trouble tout autant que Julia et nous ne savons pas sur quel pied dansé.

Deanna Raybourn a une écriture agréable, on retrouve presque la narration de quelques classiques anglais. Malgré une certaine lenteur, l’intrigue reste intéressante et la suite devrait me plaire.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Lady Julia, tome 1 : Le silence de Grey House – Deanna Raybourn »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s