Nathan

Les princes charmants n’existent pas – Maia Brami

Édition : Nathan 
Genre : Jeunesse
Pagination : 296
Prix : 17.90

Quatrième de Couverture

À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d’une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu’un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l’action. Nora ne peut s’empêcher de rêver à une histoire d’amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

Avis

Malgré un titre cynique, Les princes charmants n’existent pas est un roman jeunesse, frais et mignon. Un délicieux moment de détente.
Nora est une romantique dans l’âme, elle adule Ava Gardner, actrice des années 50, c’est une fille simple, complexée par son physique androgyne. Un jour, notre jeune fleur bleue va découvrir dans ses pots de géranium une lettre de rupture adressée à son voisin, Rodrigue. Nora, ingénieuse, renvoie la lettre à Rodrigue en lui écrivant un mot aussi, s’ensuit une échange épistolaire entre les deux adolescents.
Les princes charmants n’existent pas mais, les belles lettres ne sont pas mortes. Malgré un côté très jeunesse, l’écriture est belle et plutôt mâture. Nora est fraiche et romantique, elle crie haut et fort qu’elle ne croit pas en l’amour mais, se pli volontiers à ce jeu avec Rodrigue. Autant vous dire qu’il a brisé tous mes rêves à l’énonciation de son prénom… Heureusement ses lettres et les futures descriptions de Nora le rende tout de même attachant.
J’aime Nora parce qu’en plus elle invente des desserts, elle vous met l’eau à la bouche rien qu’en les décrivant. Elle se sent immature et pourtant elle a un regard sur elle-même assez adulte.

Maia Brami arrive à dévoiler les petits bonheurs et les maux de l’adolescence avec douceur et réalisme. Elle met en garde contre la trop grande confiance qu’on peut avoir envers les nouvelles technologies et l’utilisation d’internet. Elle nous montre tout de même que la vie peut être un petit conte de fée si on sait le trouver.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Les princes charmants n’existent pas – Maia Brami »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s