Fleuve éditions·Territoires

Mothership – Isla Neal & Martin Leicht

Titre VO : Mothership
Édition : Fleuve noir, Collection Territoires
Genre : Science-Fiction, Young Adult  
Pages : 364
Prix :
17.50€


Quatrième de couverture 

Elvie, 16 ans, n’avait pas prévu de tomber enceinte du sublime Cole, la coqueluche du lycée. Elle mène des études brillantes pour devenir ingénieur et n’a pas l’intention de s’embarrasser d’un bébé ! Son père, toujours prêt à gérer les crises, l’envoie sur une ancienne station spatiale transformée en maternité pour mineures. Première surprise : sa pire ennemie est là, enceinte elle aussi. Deuxième surprise : la maternité est attaquée par un commando mené par… Cole qui lui annonce que les profs sont des aliens ! Elvie est bien décidée à sauver sa peau et à retourner sur Terre dare-dare. Et il semblerait que Cole ne soit pas si crétin que ça finalement…
Avis

Merci aux éditions Fleuve noir, collection Territoires et à Pomme’s book.
Je crois que la quatrième de couverture en dit bien assez sur l’histoire, ce n’est pas la peine que j’en rajoute. Et la couverture illustre parfaitement le ton du roman : édulcoré et plein d’humour.
Je ne savais pas trop quoi à m’attendre en ouvrant Mothership. Je trouvais la couverture un peu « cheap » et trop encombrée. En fin de compte, maintenant que je la vois, je l’apprécie beaucoup parce qu’elle me rappelle le bon moment que j’ai passé au côté d’Elvie.
Dès qu’on ouvre Mothership, on est jeté dans le vif du sujet. Elvie est déjà dans l’espace, dans cette école pour adolescentes enceintes. Quelques chapitres-flashback nous permettent de mieux comprendre le pourquoi du comment. 
Pour le coup la recette du roman n’est pas spécialement le suspens, les auteurs ont surtout mis l’accent sur une dose d’action et beaucoup d’humour. Je ne vous raconte les quelques fous rires que j’ai eu pendant ma lecture.

On est loin du roman de la super héroïne, ultra belle qui a une vie trop cool. Elvie, c’est un peu comme une super voisine, sans langue de bois, toujours au rendez-vous avec un cerveau qui tourne à 100 km/heure. Elle n’hésite pas à se moquer de ses faiblesses face aux beaux yeux de Cole. J’ai adoré sa relation avec son meilleur ami, Duke. Il avait tout de suite deviner qu’elle était enceinte quand elle s’est mise à pleurer devant son gâteau-panda d’anniversaire.

Ce dernier était au petit soin pour elle. Il a appris tout ce qu’il fallait savoir sur les femmes enceintes, l’accouchement, les bébés,… plus que ce qu’Elvie n’aurait pu en savoir pendant toute sa grossesse.
Cole est un peu idiot, beaucoup à vrai dire, mais qu’est ce qu’il est mignon. Je me suis toujours dit que les princes charmant n’avaient pas tout leur neurones.
Un petit point va aussi au père d’Elvie qui est quand même hors du commun avec ses dossiers sur toutes les hypothèses possibles dans une vie.

Toutes ont une étiquette décrivant un désastre potentiel de l’adolescence : OVERDOSE, ACCIDENT DE VOITURE, RENVOI DU LYCEE (…) GROSSESSE.

Isla Neal et Martin Leicht ont opté pour le point de vue d’Elvie. Le pari est réussi, on est à 100% dans sa tête. Il n’y a pas d’accro. Tout cela rend l’ensemble tellement fluide. C’est comme si vous étiez dans votre fauteuil et qu’elle vous racontait son aventure rocambolesque. Petit plus à l’humour potache, les références kitch.

Ce qu’on pourrait prendre pour un roman un peu gnan-gnan avec une adolescente naïve, tourne à un remake d’alien en plus marrant avec une héroïne haute en couleur.
Fouettez-moi si vous ne riez pas!

Publicités

Une réflexion au sujet de « Mothership – Isla Neal & Martin Leicht »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s