Gallimard jeunesse

Les chemins de poussières, tome 1 : Saba, l’Ange de la mort – Moira Young

Titre VO : Blood red road
Editions : Gallimard jeunesse
Genre :  Young adult, Post-apocalyptique
Pages : 349

Quatrième de couverture 

Au cœur d’un univers futuriste dévasté, la quête haletante d’une héroïne exceptionnelle.
Écoutez le récit de Saba, jeune fille farouche et attachante, qui va découvrir, lors de sa longue épopée, que le plus difficile n’est pas de se battre, mais de faire confiance…

Avis 

Ce premier tome traînait, comme beaucoup, depuis longtemps dans ma PAL. Je profite d’une Lecture commune pour dépoussiérer Les chemins de poussières (j’ai de l’humour ce soir).

Saba vit près du lac aride de Silverlake avec son frère jumeau, sa soeur cadette, Emmi et son père, Pa.
Un jour, des cavaliers vêtus de noir viennent s’emparer de son frère et chamboulent la vie de Saba.
A ce moment commence sa longue quête à la recherche de sa moitié.

D’abord déroutée par le style dont je vous parlerai plus tard, j’ai été prise dans cette aventure initiatique pour Saba. 
Cela pourrait paraître long vu comme ça, Saba va beaucoup voyager, mais son chemin sera semer d’embûches.
J’ai d’ailleurs été assez impressionnée par tout ce qu’elle subit, ainsi que les autres personnages, au cours du roman.
C’est ce qui est le plus intéressant, l’évolution de Saba et de sa soeur Emmi surtout qui amène un plus à l’histoire. Les obstacles placés sur leur passage ne sont pas juste là pour donner un peu de piquant, la relation entre les personnages qui découlent de ces obstacles, est aussi très importante.
De plus la « taille » du roman donne l’impression qu’on va y passer des heures et pourtant on ne voit pas le temps passé et les pages défilés.

Saba est le personnage centrale du roman, elle le porte sur ses épaules et Moira Young a bien dessiné ce personnage. D’abord exécrable, on finit par s’attacher à elle et son histoire.
Toujours dans l’ombre de son frère, elle est fermée sur sa relation gémellaire avec Lugh. Avec la disparition de ce dernier, elle est obligée de s’ouvrir au monde avec beaucoup de réticence.
Les autres personnages équilibrent sa personnalité, lui apprennent des « sentiments » différents si je puis dire.

Plus haut je vous parlais du style d’écriture. Tout est écrit à la première personne, du point de vue de Saba qui a un parlé familier. C’est plutôt déroutant surtout au niveau des négations qui n’ont jamais de « ne ». Moira Young a misé sur une écriture orale, c’est comme si Saba était en face de nous et nous racontait son histoire ou qu’on la vivait à ses cotés.

Un premier tome qui m’a beaucoup plu. Je n’hésiterais pas à lire la suite avec plaisir.

Lecture commune organisée par DarkToy sur Livraddict.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Les chemins de poussières, tome 1 : Saba, l’Ange de la mort – Moira Young »

  1. Intéressant ! Ça me donne envie de le sortir de la Wpal également…
    Je préfère les romans où les obstacles font évoluer, c'est sur. J'en ai lu un dernièrement où les personnages n'évoluaient pas malgré les aventures, et ça m'a beaucoup déçue.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s