Nathan

La Liste – Siobhan Vivian

Titre VO : The List
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Pages : 406

Quatrième de couverture 

La liste nomme 8 filles chaque année Les 4 plus belles et les 4 plus laides du lycée Et si votre nom s’y trouvait ? Une tradition odieuse sévit au lycée de Mount Washington : tous les ans, une semaine avant le bal de début d’année, une liste est placardée dans les couloirs. Personne ne sait qui établit cette liste. Et personne n’a jamais réussi à empêcher qu’elle soit publiée. Invariablement, chaque année, la plus belle et la plus laide des troisièmes, des secondes, des premières et des terminales sont désignées. 8 filles en tout. 8 filles qui se retrouvent sous les projecteurs impitoyables du lycée. 8 filles qui vont voir leur vie brusquement changer… pour le meilleur ou pour le pire ?
Avis 

Tout d’abord je remercie les éditions Nathan pour ce partenariat.
On en a entendu parler, de La Liste. Pourtant, il ne casse pas trois pattes à un canard…
Chaque année, une semaine avant le bal de la rentrée, une liste est faite, proclamant les quatre plus belles et plus laides filles du lycée.
Pendant une semaine, on découvre les conséquences de cette liste sur la vie de ces huit filles qui n’avaient pourtant rien demandé.
J’ai été pas mal déçue par ce roman… Trop jeunesse pour moi, j’ai trouvé qu’il n’était pas assez poussé. Le concept m’avait l’air pas mal au départ… j’ai vite déchanté. Le côté superficiel de la liste correspond à peu près aux années de lycée, où ce qui est important correspond à ce que tu montres aux autres.
Je n’ai pas trouvé ça spécialement stéréotypé comme certains chroniqueurs, j’ai trouvé ça juste, car il faut bien se l’avouer : l’adolescence, c’est vouloir correspondre à une catégorie « en général » et quand on en sort, c’est comme tendre le bâton pour se faire battre. Je disais donc que le concept était plutôt pas mal.
Dommage que l’auteur n’ait pas un peu plus creusé son histoire.
On alterne avec les huit adolescentes, on est parfois perdu donc on regarde la quatrième pour se souvenir de qui est qui. Le livre est peut-être un peu court pour le nombre de personnages « principaux ». Les personnages sont aussi différentes les unes des autres, la sportive, la pom-pom-girl, la rebelle, le vilain petit canard, l’intello timide, et j’en passe. On avait plusieurs cartes dans notre jeu ; malheureusement, elles ont autant de profondeur que la liste sur laquelle étaient inscrits leurs noms. Chacune des filles a une réaction différente à cette annonce. Certaines vont s’en servir à leur avantage, d’autres vont sombrer.
Siobhan Vivian a une écriture simple et fluide. On ne peut pas dire que le style en lui-même soit mauvais, c’est le fond qui ralentit la progression. Elle arrive quand même à faire passer une certaine émotion dans le ressenti des filles face à cette nouvelle « popularité ». Il y a par contre de nombreuses coquilles, et j’ai trouvé ça dommage.
Une déception pour moi, malheureusement… L’auteur n’a pas su me conquérir avec un manque de profondeur de l’histoire et des personnages. La fin ne relève pas la sauce.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s