Le Livre de poche

Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer


Titre VO : Gut gegen NordwindEditions : Le Livre de pocheGenre : Contemporain, RomancePages : 348Prix : 6.80€
Quatrième de couverture :

En voulant résilier un abonnement, Emma Rothner se trompe d’adresse et envoie un mail à un inconnu, un certain Leo Leike. Ce dernier, poliment, lui signale son erreur ; Emma s’excuse, et, peu à peu, un dialogue s’engage entre eux, par mail uniquement. Au fil du temps, leur relation se tisse, s’étoffe, et ces deux inconnus vont se mettre à éprouver l’un pour l’autre une certaine fascination. Alors même qu’ils décident de ne rien révéler de leurs vies respectives, ils cherchent à deviner les secrets de l’autre… De plus en plus attirés et dépendants, Emmi et Leo repoussent néanmoins le moment fatidique de la rencontre. Emmi est mariée, et Leo se remet à grand peine d’un chagrin d’amour. Un jour, pourtant – enfin ! –, ils décident de se donner rendez-vous dans un café bondé de la ville. Mais ils s’imposent une règle : reconnaître l’autre qu’ils n’ont pourtant jamais vu, avec interdiction formelle de lui parler…

Avis:


Chanceuse que je suis ma prof de culture générale m’a fait sortir ce roman qui trainait depuis un certain temps dans ma PAL.
Emma Rothner envoie un mail de résiliation à un magazine, sauf que c’est Leo Leike qui lui répond en lui indiquant qu’elle s’est trompée d’adresse.
De ce quiproquo début un échange de mail plus ou moins régulier.
Emmi et Leo nous entraîne dans un petit jeu de chat et la souris, où chacun attend quelque chose de l’autre, mais prend quand même du recul face à la situation.
Au départ, un simple échange, une compagnie, rien de leur vie personnelle n’est soufflé.
J’ai particulièrement aimé le lien qui se crée entre eux, chacun ayant besoin de l’autre, un manque et une impatience se forme à chaque absence.
Tout le roman tourne autour d’une possible rencontre qui pourrait les unir un peu plus ou tout saccager.
Ce n’est que dans les dernières pages que nous aurons le fin mot de l’histoire… ou peut-être pas. En tout cas j’en suis restée comme deux ronds de flan… J’aurai voulu crier que ce n’était pas possible de finir un roman comme ça, je crois bien que j’ai dû maudire l’auteur aussi.
La forme du roman empêche de connaitre nos personnages en profondeur, mais cela nous permet de déceler à travers l’écriture des mails, leurs caractères et leurs émotions.
J’ai trouvé Emmi, parfois, un peu capricieuse. Elle ne sait pas trop ce qu’elle veut et même si on la sent proche de Leo, elle garde une certaine distante.
Leo m’a attendri. Même si c’est lui qui repousse le plus la rencontre, il sait ce qu’il attend d’Emmi et qu’elle ne peut pas lui donner.
Je l’ai trouvé plus résigné, ce qui peut se comprendre car il ne veut pas souffrir.
Le roman est sous forme d’échange de mail ce qui fluidifie grandement la lecture et aère le texte.
Malgré l’indication du nombre de jours ou d’heures qui s’écoule entre les mails, nous n’avons pas de date exacte, on est perdu dans le temps. Comme si leur histoire était dans un autre monde que le nôtre.
Emmi et Leo ont un style bien à eux dans la rédaction des mails, ce qui nous permet de les identifier facilement.
En conclusion, j’ai été emportée par ce roman. Il m’a extrêmement touchée.
La Septième vague va bientôt déferler sur moi quand je l’ouvrirais pour le lire

document.write( »);

Publicités

8 réflexions au sujet de « Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer »

  1. J'ai vachement bien aimé aussi et comme toi Emma m'a un peu tapé sur le système et je me suis prise d'affection pour Léo 🙂 Par contre, je dois être la seule, j'ai adoré la fin !! Elle convient très bien et suit la logique, pas sûre de lire la suite, mais un jour pq pas retrouver ces drôles de tourtereaux 🙂
    Et c'est une super idée de mettre les liens en dessous des autres, dommage que inlinkz ne marche pas sur wordpress chez moi, j'adore 🙂

    J'aime

  2. Je trouvais ça plus pratique de mettre les liens directement comme ça, ça m'évite d'en louper surtout pendant les LC.
    Peut être que je ferai pour les autres chroniques aussi. 🙂
    J'ai acheté la Septième vague hier xD Il est court, je devrais le lire vite.
    J'ai bien aimé la fin, je ne suis déçue justement, je trouve que l'auteur a fait fort.

    J'aime

  3. Je l'ai lu il y a deux ans et je n'avais pas aimé du tout. Je trouvais l'idée de départ sympa mais je n'ai aimé ni Leo ni Emma et j'ai trouvé que leurs échanges devenaient ennuyeux. Du coup, la suite ne m'a pas attirée.

    J'aime

  4. J'ai aussi beaucoup aimé ce roman, cet échange, cette rencontre. En fait, c'est un véritable coup de coeur de mon côté.
    J'ai vraiment trèèèèèès hâte de lire la suite ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s