Non classé

Le livre perdu des sortilèges – Deborah Harkness

Titre VO : A Discovery of Witches
Éditions : Orbit
Genre : Fantastique
Pages : 517
Prix : 19.80€

Quatrième de couverture 

 Diana Bishop est la dernière d’une longue lignée de sorcières, mais elle a renoncé depuis longtemps à son héritage familial pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : L’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret, et que tous – démons, sorcières et vampires – le convoitent ardemment. Parmi eux, Matthew Clairmont, un vampire aussi redoutable qu’énigmatique. Un tueur, lui a-t-on dit. Diana se retrouve très vite au coeur de la tourmente, entre un manuscrit maudit et un amour impossible. 
Avis

Merci à Pomme de m’avoir faite connaître ce roman et surtout à sa très belle chronique sur ce coup de cœur. En faisant mes petits emplettes à Gibert, je l’ai vu, il m’attendait dans son rayon, il m’appelait, il fallait que je le prenne. J’ai bien fait parce que je l’ai adoré ! 
Diana Bishop est une historienne qui étudie l’alchimie, elle passe son temps à bibliothèque bodléienne d’Oxford. Mais, Diana Bishop ne nous dit pas tout, elle est la dernière sorcière Bishop et elle le nie jusqu’au jour où elle rencontre l’Ashmole 782 et Matthew Clairmont. Deux événements qui vont changer sa vie à jamais, qu’est ce qui la lie à ce livre et le ténébreux Mat-thew ? 
Le livre perdu des sortilèges est un livre magnifiquement bien rythmé. Les pages défilent sans qu’on s’en rende compte, sans ennui. Deborah Harkness nous emporte dans ce monde qu’elle a écrit entre magie, vampire et démon. On voit que l’auteur a fait un sacré travail de recherche surtout par rapport aux faits historiques puisqu’ils s’articulent parfaitement avec les personnages. On part à la découverte de cet univers à travers les yeux de Diana, univers qu’elle a laissé de coté il y a bien longtemps. J’ai mis pas mal de temps à le finir, mais c’était pour mieux m’imprégner de chaque instant, toute l’histoire passait du papier jusqu’à mon cœur pour tantôt le faire battre, tantôt le serrer. Je me suis vue sourire, avoir peur, rester bouche bée… Ce roman a fait parler mes sentiments. 
Je ne pourrais pas parler de tous les personnages parce que cela vous enlèverait la surprise, mais je peux au moins vous dire qu’ils sont tous subtilement développés, ils m’ont entrainée dans leur monde, je pouvais partager leurs chagrins, leurs rires et leurs disputes. Mais parlons au moins de nos deux héros : Diana Bishop a fuit sa famille, son univers surnaturel pour s’enfermer dans les livres et la « normalité ». Malheureusement (heureusement pour nous), son passé vient la rattraper, un bon retour de bâton. Elle qui a ignoré ses pouvoirs pendant des années, doit maintenant les explorer pour survivre. Un homme, je dirais même un vampire, va l’aider et la conquérir, Matthew Clairmont. Comment vous dire ? Il est juste merveilleux (imaginez mes yeux brillés de mille feux), très protecteur parfois un peu trop, ce qui le rend assez autoritaire, extrêmement doux avec Diana, il cache pourtant de violents secrets. Cette ambivalence fait toute la beauté du personnage. 
Deborah Harkness a juste du Talent ! Un vrai de vrai qui vous pique les yeux à chaque page, une plume qui vous fait voyager. Je ne sais pas comment je pourrais vous décrire l’écriture de cette auteur. Chaque chose écrite est calculée pour qu’on en comprenne assez pour continuer mais pas trop pour garder la part de mystère. Elle sème les indices au compte goutte en nous faisant languir de la suite. 
On aura compris que c’était un vrai coup de cœur pour moi. Mon cœur a battu à l’unisson des personnages jusqu’au dernier moment, ce moment où il a fallu que je referme le livre. Maintenant je vais courir m’acheter la suite ! C’est plus qu’un livre jeunesse, c’est un mélange des genres, romance, fantastique et historique font de ce roman une œuvre à part entière.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Le livre perdu des sortilèges – Deborah Harkness »

  1. Sans être un coup de coeur, j'ai beaucoup aimé ce livre malgré les longueurs et trop de détails parfois. Mais l'histoire est intrigante et les personnages (surtout la mère de Matthex) sont intéressants.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s