J'ai lu

La communauté du Sud, tome 11: Mort de peur – Charlaine Harris

Titre VO : Dead in Reckonning
Éditions : J’ai lu
Genre : Bit-lit
Pages : 349
Prix : 8.90€

Quatrième de couverture 
« Me revoilà, Sookie, de retour au bercail ! Je suis enfin revenue à Bon Temps. Et quel retour ! Vous ne devinerez jamais ce qui s’est passé : quelqu’un a tenté de réduire le Merlotte en cendres sous mes yeux ! Plus de peur que de man, me direz-vous. Je suis bien décidée à mener l’enquête et, vous me connaissez, je ne vais pas en rester là ! J’ai déjà quelques soupçons, mais je sens que quelque chose de beaucoup plus grave se trame au sein du clan des buveurs de sang. » 
Depuis que le Merlotte a brûlé, rien ne va plus dans les bayous ! Adieu la vie paisible à Bon Temps, Debby Pelt est de retour et vient régler ses comptes. Les luttes d’influence s’immiscent au sein du clan des vampires depuis que Felipe, le roi, a placé Victor en qualité de régent juste au-dessus d’Eric. Toutes ces révélations vont fragiliser le beau duo que forment Sookie et Eric, et, une fois de plus, la pègre des suceurs de sang va faire de graves dégâts… 
Avis 
A mon avis, cette chronique va être plutôt compliquée à écrire et surtout très courte. Lu depuis cet été, ce onzième tome de La communauté du sud n’a pas marqué mon esprit au fer rouge.

La quatrième de couverture résume plutôt bien le tome, que dire de plus… Hormis l’éternelle rengaine de la vie « trépidante » de Sookie qui se brosse les cheveux, les dents, lit et j’en passe.
Contrairement au tome 10, on a deux vraies intrigues, l’explosion du Merlotte avec Debbie Pelt, la vengeresse et les guerres de pouvoir dans la communauté vampire. A croire qu’ils s’ennuient tellement ceux-là qu’ils trouvent toujours une raison politique à se battre.
L’action se déroule plutôt vers la dernière moitié du roman où tout se dénoue.
Petit plus on apprend d’où vient le pouvoir de Sookie.
Suis-je obligée de répéter mon avis sur Sookie ? Autant j’étais très heureuse de sa relation avec Eric dans le tome 4, autant j’ai hâte qu’elle se finisse.
Eric, je l’aime quand il est Eric. Là, il m’ennuie.
Pam m’a attendrie, son histoire d’amour est touchante, c’est une personnage que j’apprécie de plus en plus.
Len, on sais pas trop ce qu’il vient faire là, surtout à poil.
Quant aux faes, ils restent égales à eux-mêmes, je pense que nous en apprendrons encore plus sur leur communauté dans le prochain tome.
Malgré mes déconvenues je reste une adepte de Charlaine Harris qui ne me prend pas la tête avec son style, c’est reposant et cela se lit.
Si j’avais hâte de le lire lors de ma chronique du tome 10, il n’a pas été à la hauteur de mes attentes. Je commence à attendre avec impatience la fin de cette série qui traine un peu en longueur pour moi.
Publicités

Une réflexion au sujet de « La communauté du Sud, tome 11: Mort de peur – Charlaine Harris »

  1. c'est dommage, tu a été plus déçut que moi pour ce livre… j'ai aimé ce tome moi. Peut être que vue que je n'ai pas aimé le précédent je ne m’attendais pas à mieux lol. bon de toute façon ça touche à sa fin … là j'espère beaucoup !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s