Sombre Rets

Histoires d’amour – Collectif, dirigé par Elie Darco

Édition: Sombre Rets
Genre: Romance
Pages: 300
Prix: 17.00€
Quatrième de couverture

L’Amour, comme une quête de bonheur, une aspiration impossible, une soif d’absolu, la recherche de l’âme-sœur.
L’Amour qui attend le bon moment pour s’en venir, qui lutte contre le temps, qui demeure une vie entière ou un bref instant.
L’Amour enflammant le corps, troublant la raison et l’esprit, dépassant les limites du genre ou de la mort.
L’Amour qui transcende l’espace, la matière, l’être et ce qu’on a de plus précieux, l’étincelle en nous qui sait donner la vie.
Qu’elles prennent un tour sensuel, fantastique, comique ou tragique, ces vingt-trois histoires d’amour vous porteront à la rencontre de personnages attachants, convaincus de la force du sentiment amoureux et de son unicité.

Avis

Déjà, une très belle couverture, et un prologue d’Elie Darco qui commence à nous tenir la main pour traverser les différentes nouvelles. Du Moyen Age, en passant par Victor Hugo, Elie Darco nous montre qu’il y a pleins de façons de parler d’amour, qu’il y a autant d’histoires d’amour qu’il y a de personnes aimantes et aimées.
C’est cette palette de situations que nous offrent les auteurs d’Histoires d’amour.

A la recherche de l’amour…
Le temps d’aimer…
Les deux parties que j’ai préférées, qui se suivent parfaitement. On oscille entre tendresse, humour et dure réalité. J’y ai retrouvé le sentiment d’amour que j’ai pu connaître, parfois beau, parfois douloureux.
La plus belle nouvelle pour moi, reste, Quatre saisons avant la pluie. Que nous reste-t-il quand la mort frappe à notre porte ? Notre homme ira retrouver toutes les femmes qui ont compté dans sa vie, et ressassera leur souvenir commun, le parfum qu’elles lui auront laissé.
L’encadreuse m’a beaucoup touchée. Un homme face à sa femme trompée, qui ne s’en doute pas jusqu’au moment fatidique. Malheureusement nous n’en saurons pas plus, ce qui est bien dommage.
Une autre de mes préférées qui m’a parlé, c’est Le sourire de Fausta de Cyril Carau. Une nouvelle tout en pudeur avec les premiers émois et les premières découvertes.

L’amour fou
Cette partie m’a tout simplement surprise. Au cours de six nouvelles, nous sommes réellement face à cet amour fou, obsédant parfois comme Coup de foudre. Yves-Daniel Crouzet nous prouve que l’amour rend parfois aveugle et nous éloigne des autres.
Des nouvelles poignantes comme De l’autre coté du voile , d’Ombeline Duprat ou certaines qui te prennent aux tripes tout simplement, comme La fille de l’air.

Le don d’amour
Une très belle partie, où on nous décrit une autre facette de l’amour, donner à l’autre, inconnu ou non comme La cathédrale de chair où Jérémie Ciholya nous offre une belle métaphore sur la fusion de notre corps qui accepte un corps étranger.
Ce n’est pas ma partie préférée mais elle reste très touchante, de part ces dons d’amour faits aux autres que l’on soit gagnant ou non.

Histoires d’amour, est une belle anthologie, où les auteurs ont réussi à se compléter au fil des nouvelles, chacun avec son style, son expérience, pour nous donner un goût d’amour jusqu’à la dernière page.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s